Accueil

Association Clavecin en France

le site de l'association "Clavecin en France"


    Vous êtes ici : Accueil > Site > Bios > Sucré Salé - Dimanche

Sucré Salé - Dimanche

Compositeurs

 Tôn-Thât-Tiêt

Compositeur français d’origine vietnamienne né le 18 octobre 1933 à Hué.

Tôn-Thât Tiêt est né à Hué (Centre Viêtnam) en 1933, où il effectue ses études secondaires et musicales. Il se rend à Paris en 1958 pour poursuivre ses études musicales à l’Ecole Normale puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il a été l’élève de Jean Rivier et d’André Jolivet pour la composition. Outre les prix obtenus au CNSMP, il a reçu plusieurs distinctions en France et à l’étranger dont le prix de la SACEM, le Prix Lili Boulanger en 1972, celui de la Tribune Internationale des Compositeurs à l’Unesco en 1975 et la Bourse de la Création du Ministère de la Culture en 1981. Sa musique a été jouée à Radio-France et dans plusieurs festivals en France et à l’étranger tels que Donaueschingen, Besançon, La Rochelle, Strasbourg, Varsovie, Oslo, Nice, les Biennales de Venise et de Paris.

© Ircam-Centre Pompidou, 1997

 Goffredo Petrassi

Compositeur italien né le 16 juillet 1904 à Zagarolo, près de Rome et mort le 3 mars 2003 à Rome. https://fr.wikipedia.org/wiki/Goffr...

 Aki Nakamura

Aki Nakamura est née au Japon en 1975. Après des études à l’Université de musique Kunitachi de Tokyo, elle entre au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon, en classe d’écriture, où elle obtient le DNESM avec la mention très bien à l’unanimité et les félicitations du jury. Elle se consacre alors à la composition, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, puis à la Haute École de Musique de Genève, où elle obtient son diplôme de Master en 2015.

Son écriture instrumentale et électroacoustique – fait de techniques et de savoirs exclusivement européens – puise ses racines dans la littérature japonaise médiévale, ainsi que les théâtres Nô et Kabuki.

 Masahiro Ishijima

Born in Ishinomaki City Miyagi Prefecture in 1960. Graduated from Toho Gakuen Music High School in 1978, and Toho Gakuen College of Music in 1982. Studied musical composition under Akira MIYOSHI, conducting under Tadaaki ODAKA. 3rd prize in the composition section of the 49 th Japan Music Competition. Finalist at “Music Today "organized by Toru Takemitsu – the 1 st International Composition Competition in 1982. Won Asahi Composition Award in 1991. Awarded Arts Festival(Japanese Agency for cultural Affaires)Grand Prize in 1997. The works is played in several music festival in Internationale Ferienkurse für Neue Musik, Darmstadt , Semaine de musique japonaise Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt etc.

Professor of Music Composition, Music Theory of Toho Gakuen Graduate School.

Musiciens

 Lisa Neffari

flûte

Lisa Neffari est professeure certifiée d’éducation musicale et chant choral. Elle est titulaire du DEM de formation musicale et de flûte à bec, elle est actuellement en licence 1 DNSPM, spécialité flûte à bec, au pôle supérieur de Paris et Boulogne-Billancourt et suit un master de Musicologie à l’université de Mont-Saint-Aignan.

 Jean Douçot

clavecin

 Krystyna Sarksyan

piccolo

Krystyna Sarksyan est née à Kharkiv, Ukraine. Elle a débuté en tant que soliste avec l’orchestre à l’âge de neuf ans avec le Concerto de Vivaldi, accompagnée par l’Orchestre Philarmonique de Kharkiv. Depuis lors Khrystyna a participé activement à de nombreux concerts et festivals et gagne dès ses 13 ans plusieurs concours en Ukraine, Russie, Pologne, Serbie, Suisse, Japon et France. Elle s’est produite avec les meilleurs orchestres de l’Ukraine, parmi eux l’Orchestre National de l’Ukraine et l’Orchestre Philarmonique de Kharkiv.

En 2005 elle est remarquée par Pierre-Yves Artaud pour avoir remporté deux fois de suite le premier prix au concours « the winner of Belgrade » en Serbie, et vient étudier dans sa classe à L’École Normale de musique de Paris avant de rentrer à l’unanimité au CNSMDP. Durant ses études Khrystyna Sarksyan a eu l’occasion de travailler et de se produire avec des musiciens mondialement connus tels que Grace Cloutier, Andraj Adorjan, Vahan Martirosyan, Michel Béroff, Marina Piccinini, Chang-Kook Kim, Michel Moraguès, Magali Mosnier et Philippe Bernold.

Boursiere des Fondations Kriegelstein et UGAB, Khrystyna Sarksyan obtient deux premiers prix en flûte traversière et en musique de chambre ansi que son DNSPM de flûte traversière baroque dans la classe de Jan De Winne.

En tant que soliste et membre de formations diverses, Khrystyna s’est produite dans des salles célèbres comme La Philharmonie Nationale de Kiev, La Grande Salle du Conservatoire de St. Petersbourg, Salle Cortot, Salle Pleyel, Cité de la musique de Paris, Théâtre du Châtelet, l’Opéra de Yerevan, Grande Salle de Geidai à Tokyo, Hall Tchaikovskiy à Moscou et Auditorium de Radio France. En tant que membre d’orchestre, elle joue sous la direction d’Adrian McDonnell, Alain Altinoglu, Marc Foster, Dmitri Jurowski et Myung-Whun Chung. Elle collabore régulièrement avec l’Orchestre des Flûtes Françaises et a participé à des concerts de l’Orchestre National de Radio France. Elle enregistre également deux CD’s des airs de Roussel et Lalo sous la direction de Francois Le Roux et Christian Ivaldi. En 2012, Khrystyna est invitée à jouer à la Convention Française de la flûte.

Amoureuse de son instrument et de son évolution dans l’histoire, elle se perfectionne dans la technique de jeu des flûtes baroques, classiques mais aussi romantiques avec Aurélien Delage et Alexis Kossenko et présente en 2017, une émission autour de la flûte historique pour la webradio du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Sur instrument ancien, elle s’est déjà produite en collaborattion avec des artistes prestigieux tels que Masaaki Suzuki ou Leonardo Alarcon.

Soucieuse d’explorer toutes les possibilités de ses flûtes, Khrystyna Sarksyan aime sortir des sentiers battus et se produit régulièrement en concert avec Quentin Guérillot à l’orgue et au clavecin.

Passionnée par la pédagogie, Khrystyna Sarksyan enseigne la flûte et la musique de chambre au Conservatoire de Chauny en Picardie et Saint-Brice en région parisienne.

  Quentin Guérillot

clavecin

Originaire de Mulhouse, Quentin Guérillot fait ses débuts au Conservatoire de sa ville natale puis de Strasbourg dans les classes d’orgue de clavecin et de piano. Elève de Vincent Warnier, c’est sur ses conseils qu’il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Paris auprès de grands maîtres tels que Olivier Latry et Michel Bouvard pour l’orgue, Olivier Baumont et Blandine Rannou pour le clavecin et la basse continue, Thierry Escaich et Pierre Pincemaille pour l’écriture et l’improvisation, et obtient cinq premiers prix en orgue, harmonie, contrepoint, fugue et forme, et écriture des XXe et XXIe siècle. Il bénéficie également de l’enseignement De Wolfgang Zerer et de Menno Van Delft pour l’orgue et le clavecin à la Musik Hochschule de Hamburg dans le cadre d’un échange Erasmus.

En mai 2018, à seulement 25 ans, il est nommé sur concours organiste titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de la Cathédrale-Basilique de Saint-Denis ou il succède à son mentor Pierre Pincemaille.

Musicien curieux et éclectique, amoureux des instruments historiques comme de ceux à la pointe de la modernité, il donne de nombreux concerts d’orgue et de clavecin au cours desquels il promeut un vaste répertoire allant du XVe siècle à nos jours. Par ailleurs, il se produit régulièrement avec chœur ou orchestre, au clavecin, à l’harmonium ou à l’orgue, et a déjà joué sous la direction de chefs prestigieux tels que Raphaël Pichon, Leonardo Alarcon, Matthias Pintscher ou Marko Letonja à la Philharmonie de Paris notamment.

Passioné de musique de chambre, il crée en 2016 avec le violoncelliste Thibaut Reznicek l’ensemble Ctésibios dont l’objectif est la découverte du répertoire chambriste avec orgue, et partage régulièrement la scène avec la flûtiste Khrystyna Sarksyan.

Sa soif d’apprendre l’amène à suivre les Classes de Maître de grands artistes comme Lorenzo Ghielmi, Bernard Haas, Daniel Roth, Louis Robillard ou François Espinasse pour l’orgue ainsi qu’Andreas Staier et Arthur Schoonderwoerd pour le clavecin et le pianoforte. En outre, il a travaillé le répertoire organistique italien avec le célèbre organiste et musicologue Andrea Macinanti.

Soucieux de transmettre ses connaissances, Quentin Guérillot est professeur de clavecin et d’orgue à l’école municipale de musique de Langres, et professeur d’orgue au Conservatoire de Chaumont.

 Antonin Blanchard

Percussions

Antonin débute la musique à l’âge de quatre ans en choisissant le piano comme instrument principal et intègre le conservatoire de Montpellier à 7 ans.
A l’âge de 11 ans, il est attiré par la percussion et en fait sa discipline principale un an plus tard. En 2016 il rejoint la capitale pour continuer son apprentissage dans les conservatoires parisiens.

Aujourd’hui Antonin étudie la percussion dans diverses formations et la musicologie à la Sorbonne en vue de devenir musicien professionnel. Il passera son diplôme de fin d’études musicales en cette année 2019.

 Alexandre Barthalay

clavecin

Né à Paris en 2002, Alexandre Barthalay mène ses études à Issy-les-Moulineaux : il entre au conservatoire Niedermeyer en 2008, où il commence le clavecin avec Annie Kalifa. Après un DEM de formation musicale en 2018, il y prépare désormais ceux d’harmonie et de clavecin, ainsi qu’un bac S au Lycée Michelet.

Passionné par les mathématiques et l’informatique, il s’intéresse aussi au jazz et au théâtre, qu’il pratique depuis le début de cette année scolaire.

 Sylvain Diony

shamisen

Sawada Harugin (Sylvain Diony) est disciple du Maître Sawada Katsuharu.

Pendant 10 ans, étude du style MINYÔ et du Tsugaru-Shamisen avec KUDO SHOSEN. Depuis 10 ans, spécialisation dans le style Tsugaru-shamisen avec le maître de la Famille SAWADA : SAWADA KATSUHARU(澤田勝春) vainqueur du prestigieux concours de Kanagi(Tsugaru).
Depuis 2015, titulaire du Natori de la famille SAWADA (reconnaissance par la famille, statut de « Sensei » avec attribution d’un nom Japonais). Le nom japonais de Sylvain DIONY est SAWADA HARUGIN (澤田春吟). Ce titre est très rare pour le shamisen, pour un non-Japonais.
En 2016, avec son maître il remporte le concours de Kanagi en ensemble.

On a pu l’entendre dans les grandes salles : SUNTORY HALL, ASAKUSA KOKAIDO, YAMAHA HALL de Tokyo mais aussi en France au Musée GUIMET et dans de nombreux festivals en France : Tulle, Uzès, Vannes, Crosnes, Bourges, Nantes…avec, entre autres : EMIKO OTA, joueuse de taiko, chant, batterie, MAYUKO KARASAWA mezzo-soprano, HIROKO ITO accordéoniste, PATRICE PEYRIERAS pianiste-compositeur, KATSUNORI MARUYAMA pianiste, YUKO MAKI chanteuse de Enka, SAWADA KATSUAKI (澤田勝秋) grand maître de la Famille SAWADA, ERIC THOMAS compositeur(enregistrement pour le cinéma).
Il a été filmé par la NHK pour l’émission EL MUNDO diffusée en 2013.
Nombreux concerts dans les hôpitaux avec l’Association TOURNESOL « Artistes à l’Hôpital ».

Il a créé l’ensemble YOZAKURA avec EMIKO OTA, pour faire découvrir le style MINYÔ en Occident. Il fut le seul non-Japonais à être admis à participer à la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo en 2020.

Solide expérience pédagogique : Professeur de guitare titulaire du conservatoire de Chelles(77) pendant 10 ans, et depuis 13 ans, titulaire de la classe de guitare et shamisen à l’École des Arts de Marcoussis (91).





Accueil haut de page
Clavecin en France -
https://www.clavecin-en-france.org/spip.php?article0

Association Clavecin en France - 13 rue Titon
75011 Paris

E-mail : contact clavecin-en-france.org

Webmaster : webmaster clavecin-en-france.org

publié le samedi 20 avril 2019

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette