Spinettino-régale

Spinettino-régale Blumenroeder - Brun

Spinettino-régale réalisé en 2012 par la Manufacture Blumenroeder (avec la collaboration de Jean-François Brun pour la partie instrumentale du spinettino), d’après un instrument d’Anton Meidting de 1587. Instrument très original, idéal pour la musique des XVIe et XVIIe siècle et notamment pour l’accompagnement d’ensembles instrumentaux..

Instrument original conservé au Kunsthistorisches Museum de Vienne, collection des instruments de musique (inventaire n°119) :

L’instrument original était un jouet. Quentin Blumenroeder l’a agrandi pour pouvoir le rendre plus
facilement praticable par un instrumentiste adulte (taille des claviers). Une fois l’instrument déplié, on se retrouve avec une régale à gauche et un spinettino à droite. On peut jouer soit les deux instruments ensemble (par exemple, main gauche sur la régale et main droite sur le spinettino), soit séparément.

Étendue des deux claviers : FGA-g"a” (trois octaves et deux notes).
Description :
- Lorsque le couvercle du spinettino est replié et les soufflets de la régale sont à plat, la décoration fait apparaître un jeu de backgammon.
Lorsque l’instrument est replié sur lui-même, les faces représentent un jeu d’échecs sur une face et un jeu de mérelles (ou moulin) sur l’autre face. Les décorations sont entièrement réalisées en marqueterie de noyer et d’érable. L’ensemble est verni au tampon.
- Diapason : 466 Hz. La régale sonne en huit pieds et le spinettino en quatre pieds.
- Dimensions de la caisse pour le transport : 72,5 cm (longueur) x 72,5 cm (l arg eur) x 32,5 cm (hauteur)
- Poids : environ 30 kg.

Accessoires :
- un outil spécifique pour accorder la régale ;
- une petite clef d’accord pour le spinettino ;
- quatre cales pour poser la régale lorsqu’on veut la jouer indépendamment ;
- deux poids destinés à être fixés (par quatre goupilles ouvragées) sur les soufflets de la régale pour les actionner ;
- une petite barre pour maintenir ouvert le couvercle du spinettino ;
- deux goupilles pour les charnières de maintien qui relient les deux parties de l’instrument, et une pour maintenir l’instrument refermé ;
- un jeu complet de pièces de jeu d’échec ;
- un cadre repliable (avec six pieds tournés amovibles) sur lequel on peut poser l’instrument déplié ;
- une malle de transport à roulettes.

Des informations complémentaires peuvent, si nécessaire, être obtenues via l’adresse
fondsinstrumental clavecin-en-france.org