Vous n'êtes pas identifié(e).

#151 25-05-2013 17:58:24

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

"An apple a day keeps the doctor away"
Elizabeth Wright, 1913


Et un siècle plus tard voici ma contribution dédiée à Louis Couperin smile


"A post a day keeps the piano away"
Freedom, 2013

Dernière modification par Freedom (25-05-2013 21:26:33)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#152 25-05-2013 22:56:28

Re : CAFE ZIMMERMANN

je suis d'accord avec vous Freedom, il y a comme un blocage très regrettable sur ce forum, une espèce de snobisme et de gêne à la fois, un peu  comme si le fait de mélanger les genres gênait les utilisateurs: beaucoup de pros viennent lire les messages mais ne se donnent pas la peine d'y écrire, sauf pour annoncer des concerts,
les amateurs  consultent aussi mais ont peur d'y être jugés et  n'osent pas donner leur avis,
les facteurs  sont soupçonnés de se faire de la pub dès qu'ils participent trop, 
bref, on observe mais on ne se "mouille "pas, et pourtant il y a eu des époques où ça fonctionnait bien, et on peut observer lors des journées de CLEF que tout ce monde-là cohabite et partage la même passion!
C'est dommage car ce forum serait un outil bien plus efficace si chacun osait y présenter ses travaux, y poser ses questions simplement,  sans crainte d'être jugé ou d'être accusé de se  mettre en avant....et sans que ce soient les mêmes personnes qui répondent systématiquement à tout.
Mais comme vous dites, je pense que c'est un mal Franco-Français! La pudeur sous le domino.....!

Hors ligne

#153 08-06-2013 00:54:13

Re : CAFE ZIMMERMANN

Pour un blocage, c'est un blocage!!! yikes

Dernière modification par petite marmotte (08-06-2013 00:54:42)

Hors ligne

#154 08-06-2013 02:36:05

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

petite marmotte a écrit :

Pour un blocage, c'est un blocage!!! yikes

Preuve à l'appuie! Vous avez écrit un post dans cette section, vous revisitez cette dernière 13 jours plus tard, et le dernier post est... le vôtre ! smile

Et le pire c'est que nous sommes dans Café Zimmermann! Bon Dieu, il y a sûrement des sujets qui intéressent les français? Je sais pas; votre nouveau président socialiste? Votre grand acteur russe Жерар Ксавье Депардьё?


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#155 08-06-2013 12:54:01

robertmage
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

ah ouais!!!!   bon et ben je me lance , je possède les disques vinyle de Wendi Carlos  (Walter) et je ne me cache pas que ce fus le déclencheur de ma passion pour la musique baroque et ancienne et que de temps en temps je les écoute par nostalgie de ma jeunesse " et paf!!!!"   de plus je viens de m'offrir un orgue numérique, le VISCOUNT Cantorum VI " et repaf!!!"  Et j'aimerais bien avoir, si quelqu'un le possède des avis sur cette instrument !!!!!!

Hors ligne

#156 08-06-2013 17:28:06

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

robertmage a écrit :

ah ouais!!!!   bon et ben je me lance , je possède les disques vinyle de Wendi Carlos  (Walter) et je ne me cache pas que ce fus le déclencheur de ma passion pour la musique baroque et ancienne et que de temps en temps je les écoute par nostalgie de ma jeunesse " et paf!!!!"

Même chose ici, je possède ces vinyles!


Je considère le premier vinyle de Walter Carlos comme une oeuvre monumentale. Moog a innové avec l'invention du synthé, et Carlos a eu de le génie de faire rayonner le contrepoint de Bach à travers des transistors analogiques!


Mes préférés:
Sinfonia de la Cantate #29
Concerto Brandebourgeois #3 (y compris l'improvisation du deuxième mouvement qui frôle le génie)
Clavier bien tempéré livre 1, Prélude et fugue en mi bémol majeur


Précision: Walter et Wendy Carlos sont la même personne; Il a changé de sexe au milieu de sa vie.

Dernière modification par Freedom (08-06-2013 17:30:32)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#157 08-06-2013 17:57:10

robertmage
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

oui plus précisément en 1973

je les connu au travers des film de Stanley kubrick un de mes cinéaste préféré.

Hors ligne

#158 09-06-2013 07:37:54

Richard E.
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Moi aussi, j'ai commencé à m'intéresser à la musique en écoutant le 3ème brandebourgeois par Walter Carlos !

Sans Walter Carlos, je ne serais pas sur ce forum.

Je lui dois donc énormément. Je vois avec plaisir que je ne suis pas le seul ! :-)


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#159 11-06-2013 10:59:12

Pancrace
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Et la pochette du vinyle, habillé comme un petit marquis à la Louis XV façon "rondo veneziano" le casque à la main ??

Hors ligne

#160 12-06-2013 13:43:46

Re : CAFE ZIMMERMANN

Vous les auriez decouverts un peu plus tard dans une autre interpretation ....
Moi je les ais decouverts avant.1980 avec un certain ..... Leonhardt  ... !   (que  j ai decouvert aussi avec cet enregistrement !      -sur cassettes car je n avais pas de platine tourne disques a cette épique époque !  et j écoutais ça sur un walkman .... Mais ca m a marqué , on s en douterait ! -

Dernière modification par Louis Couperin (12-06-2013 13:45:50)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#161 14-06-2013 06:59:51

Richard E.
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Je les aurais découverts peut-être, mais j'ai eu la chance, en découvrant le CBT à 13 ans avec W. Carlos, de trouver très tôt ce qui était le meilleur.


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#162 14-06-2013 11:12:55

Re : CAFE ZIMMERMANN

Allons bon, encore un que je ne connais pas, c'est qui ce walter Carlos?
vous auriez pas des liens à nous faire entendre? ça a l'air tourné en pop psychédélique des années 70 c'est ça?

Hors ligne

#163 14-06-2013 14:57:42

Pancrace
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Un joueur de synthé qui a enregistré pas mal de Bach, des oeuvres pour clavier mais aussi des transcriptions je crois... Enfin de ce que je m'en souviens.

Hors ligne

#164 14-06-2013 15:32:59

robertmage
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Hors ligne

#165 22-06-2013 17:32:56

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

robertmage a écrit :

je les connu au travers des film de Stanley kubrick un de mes cinéaste préféré.

Faudrait qu'un jour qu'on m'explique pourquoi Kubrick passe pour un super génie.

Bien que je me considère cinéphile, je ne parviens pas à décrypter ses thèses à travers de ses films.

ORANGE MÉCANIQUE
Film "flower power" psychédélique au scénario décousu

SHINING
Heureusement que Jack Nicholson était là sinon le film aurait été sans intérêt. (Sujet repris 50 fois au cinéma)

ODYSSÉE DE L'ESPACE
J'ai dû voir ce film (d'une longueur atroce) 5 ou 6 fois. Le défi est de se rendre au générique de la fin sans s'endormir avant (ou tomber dans le coma).

FULL METAL JACKET
Encore du réchauffé sur la guerre du Viet-Nam (surtout de Apocalype Now de Coppola)


Bref, je souhaite que le documentaire Room 237 (2012) va m'éclairer un peu...

Dernière modification par Freedom (22-06-2013 23:22:29)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#166 22-06-2013 23:11:45

Re : CAFE ZIMMERMANN

Pour ma part, je n'y suis jamais arrivée!! (à ne pas m'endormir momentanément durant  l'odyssée de l'espace), est-ce pour ça que je n'ai jamais compris la fin cool.....si quelqu'un peut m'éclairer?
merci pour le lien.....je vois ce que  c'est maintenant, euh,  on va dire que c'est une époque.... wink

Dernière modification par petite marmotte (22-06-2013 23:22:16)

Hors ligne

#167 23-06-2013 17:53:39

Richard E.
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Je ne suis pas cinéphile, mais n'oublions pas Barry Lindon. Vu au ciné il y a 30 ans. Si je me souviens bien, il y a une exécution d'un concerto de Bach pour 2 clavecins, mais joué au hautbois et à un instrument à clavier. Et il a popularisé la sarabande de Haendel, dans une transcription orchestrale, alors que l'original est pour clavecin.

A part ça, mes 3 films préférés (pas de Kubrick): KAGEMUSHA de Kurosawa, LA VITA E BELLA, et surtout "DE BATTRE MON COEUR S'EST ARRETE", film très fort sur, entre autres thèmes, la passion de la musique chez les gens qui n'en ont pas la profession (comme moi).


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#168 23-06-2013 20:41:20

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Richard E. a écrit :

A part ça, mes 3 films préférés (pas de Kubrick): KAGEMUSHA de Kurosawa, LA VITA E BELLA, et surtout "DE BATTRE MON COEUR S'EST ARRETE", film très fort sur, entre autres thèmes, la passion de la musique chez les gens qui n'en ont pas la profession (comme moi).

Très bons choix! Je les connais tous. J'aime bien aussi votre cinéma, il y a tellement de grands films qu'il m'est impossible de tous les énumérer. Ce qui me vient à l'esprit: Joyeux Noël, Le huitième jour, Des hommes et des Dieux, Un air de famille, Ponette, Les Enfants du Paradis, Le père Noël est une ordure (si si!), Tati Danielle, La soupe au choux, L'Avare de Molière (de Funès), etc


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#169 23-06-2013 22:38:12

Re : CAFE ZIMMERMANN

On me pardonnera de préférer la Kronick de Straub !!!
Allez savoir pourquoi ce film là !
Aahhh aaaaahhhhh ...

Dernière modification par Louis Couperin (23-06-2013 22:38:36)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#170 24-06-2013 15:07:58

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Louis Couperin a écrit :

On me pardonnera de préférer la Kronick de Straub !!!
Allez savoir pourquoi ce film là !
Aahhh aaaaahhhhh ...

Mais c'est du favoritisme parce-que votre ami Gustav est la vedette principale!

J'ai vu ce film en allemand, donc je n'ai pu comprendre que 25% des dialogues. Est-il disponible en français, anglais ou italien?


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#171 24-06-2013 17:03:02

Re : CAFE ZIMMERMANN

Ce film est le seul film vraiment musical. C est pour ca que je l aime tant .
Je passe sur "Tous les matins..." .
Vous le trouvez actuellent reedité sous le nom de Bachfilm ( nom originel) , avec toutes les langues d origine (GL en parle lui meme 4 ou 5 et et se double lui meme dans les differentes versions du.film , sauf en italien.
Un livre accompagne  le DVD ainsi qu un second.DVD d intervie w de GL , Harrnoncourt ,  Straub et Chistine Lang (Anna Magdalena ds le film).
On y apprend que la production souhaitait Karajan , et que c est Straub qui a imposé un musicien a peu pres inconnu qui n avait pas
40 ans ...
Quelle bonne idée n est ce pas !  D autant.que Straub n est pas musicien .
GL n a jamais ete plus beau que quand il joue dans ce film le ricercat a 6 de l offrande musicale.

Dernière modification par Louis Couperin (24-06-2013 17:17:13)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#172 25-06-2013 11:14:21

Pancrace
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

A propos de la "Chronique... " il est intéressant de reprendre une partie de l'article Wikipedia sur Straub et Millet (que l'on oublie dans le couple assez souvent):

"Esthétique et politique

Tous les textes choisis par Straub/Huillet, à ce jour, ont toujours une portée politique. Le politique et le cinéma sont pour eux inséparables.
Tous les films de Jean Marie Straub et Danièle Huillet sont des « adaptations » de textes littéraires et d’œuvres musicales.
Les deux cinéastes se qualifient eux-mêmes d'« artisans » du cinéma, par opposition et/ou résistance à l’industrie cinématographique3.
Straub et Huillet ne travaillent qu’en prise de son direct, ils affectionnent les plans séquence et les plans fixes ainsi que les acteurs non professionnels.
Straub et Huillet ont développé un style cinématographique qui par certains aspects se rapproche de la théorie de la distanciation de Bertolt Brecht en ce qui concerne la représentation des acteurs. "

On retrouve un certain nombre de points dans la chronique. J'ai vu ce film avec enthousiasme alors que j'étais dans ma période d'idolâtrie de Leonhardt, alors que j'étais ado, donc il y a quelques (petites) années. Très clairement, et malgré cette idolâtrie, je n'ai pas vraiment adhéré à ce film qui m'avait paru déjà très "daté" dans son côté expérimental si j'ose m'exprimer ainsi.
Les plans fixes/séquences peuvent devenir vite ennuyeux, et le choix d'acteurs non professionnels très discutables dans la qualité du jeu... J'ai lu d'ailleurs une interview Leonhardt il y a quelques années qui disait qu'il préférait "oublier" cette expérience. J'avais compris ce sentiment !!
C'est donc film "engagé" (un genre qui a disparu au profit de la standardisation...) et ou les moyens et la façon importent souvent plus aux réalisateurs que le résultat.

Ya ceux qui adorent, et ceux qui aiment moins. Je suis clairement dans la seconde catégorie. Entre les principes cinématographiques de la "Chronique..." et ceux de la "Guerre des Etoiles", je pense qu'il existe un juste milieu...

Hors ligne

#173 25-06-2013 14:38:41

Re : CAFE ZIMMERMANN

GL a dit il y a peu "bien son film".
Ca résume tout non ?
Je vous suggere de le revisionner puisqu on peut le voirchez soi aujourd hui .


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#174 25-06-2013 20:32:16

Re : CAFE ZIMMERMANN

Je ne vois pas ce qu il peut y avoir de politique dans ce
film .
Effectivement ce ne sont pas des acteurs et c est bien là la particularité unique du film , mais des musiciens professionnels qui jouent en vrai la musique de Bach devant les caméras. OCela explique en partie les plans fixe , qu on rencontre  dans les autres films de Straub, il est vrai.  Plans fixes rendis aussi necesaires par l inpossibilite de deplacer les cameras à la tribune d un orgue par exemple (il y a peu de places et les musiciens du Concentus Musicus de Wien l occupent en entier.  Les musiciens ont juste un costume 18 eme poyr les besoins du film d epoque .

Je reste convaincu que ce film a joué un grand rôle dans la redecouverte de Bach dans les annees 60 , du clavecin et de la musique ancienne et baroque en general , ainsi que de GL et NH alors a peu près inconnus.

Qu en serait il si Karajan avait joué a la place de GL ?   (avec un piano ? Et un orchestre symphonique ?  Ouolle ouille ouille ....)

Dernière modification par Louis Couperin (25-06-2013 20:48:10)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#175 30-06-2013 14:41:54

Freedom
Membre

Re : CAFE ZIMMERMANN

Pancrace a écrit :

C'est donc film "engagé" (un genre qui a disparu au profit de la standardisation...) et ou les moyens et la façon importent souvent plus aux réalisateurs que le résultat.
.......
Entre les principes cinématographiques de la "Chronique..." et ceux de la "Guerre des Etoiles", je pense qu'il existe un juste milieu...

Je pense comme vous. Quelque fois une idée ou un message à caractère philosophique, politique, artistique ou intellectuelle se transpose mal dans le septième art.


Lorsque l'on doit lire un bouquin de 500 pages pour venir à bout de comprendre un film, cela signifie que le cinéaste n'a pas réussi à faire passer son message au public.

Dernière modification par Freedom (30-06-2013 14:43:34)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

Pied de page des forums