Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 25-06-2012 13:29:22

Freedom
Membre

Michel Chapuis et Couperin

Michel Chapuis, qui fut également le professeur d'orgue de Scott Ross, est l'un des meilleurs organistes de notre temps.


Je vous présente ce petit bijou d'enregistrement. Un bijou, car ce genre d'interprétation est en voie de disparition. Couperin interprété comme il se doit avec toute la splendeur de l'art baroque.


Ce n'est pas du clavecin, certes, mais je voulais vous faire entendre de l'orgue comme rarement nous avons l'occasion d'en découvrir. Je crois que les clavecinistes seront plus sensibles à cette musique de Couperin; moins accessible, mais très pieuse.


http://www.youtube.com/watch?v=GG9nXryWNfk

Dernière modification par Freedom (25-06-2012 13:31:29)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#2 25-06-2012 18:28:08

Jean-Pierre
Membre

Re : Michel Chapuis et Couperin

AH, ce "Chromorne en taille", qu'il est beau, surtout sur l'Orgue de Dole qui est un bijou !


"Riccho son d'oro et riccho son di suono, non mi sonar si tu non ha del buono"

Hors ligne

#3 27-06-2012 16:12:07

Re : Michel Chapuis et Couperin

malheureusement il est vieux et n'y voit plus et je crains que ne l'entende plus ni au concert ni au disque ....


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#4 27-06-2012 19:32:53

Freedom
Membre

Re : Michel Chapuis et Couperin

Louis Couperin a écrit :

malheureusement il est vieux et n'y voit plus et je crains que ne l'entende plus ni au concert ni au disque ....

Il a 82 ans, et plusieurs n'ont pas la chance d'avoir une santé adéquate pour jouer à un âge aussi avancé comme Leonhardt avait.


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#5 27-06-2012 19:36:42

Re : Michel Chapuis et Couperin

c'est dommage .... les 4 Boyvins à Auch seront ses derniers disques ....


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#6 29-06-2012 19:55:46

Richard E.
Membre

Re : Michel Chapuis et Couperin

Je ne connais pas grand chose à l'orgue, mais par chance j'ai appris à connaître la musique d'orgue de Bach par l'intégrale Chapuis.  J'avais été émerveillé notamment par ses sonates en trio.

Je signale à toutes fins utiles que l'intégrale Chapuis a été réeditée pour un prix modique par "united archives". (Les mêmes qui ont réédité les enregistrements européens de Landowska). Ce sont des coffrets rouge vif peu volumineux. (Vu à la boutique Harmonia Mundi un peu plus loin que l'Hôtel de ville. J'y passai par hasard après être allé jeter un oeil à l'ancienne adresse de Duphly, rue de la Verrerie.)

Dernière modification par Richard E. (29-06-2012 20:01:21)


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#7 30-06-2012 14:06:36

Freedom
Membre

Re : Michel Chapuis et Couperin

C'est aussi l'un des derniers grands improvisateurs encore vivants

http://www.youtube.com/watch?v=YtcM5Q4Kf5g


Je dénonce la nouvelle génération d'improvisateurs qui ne font plus de développements structurés, ne respectent pas les modulations aux tons voisins, bref, on entend une série de plans harmoniques (verticaux) brisés en arpèges avec virtuosité afin d'impressionner l'auditeur, et de masquer ainsi le manque total de profondeur.


Mozart appelait ce genre d'improvisateurs des charlatans, tel que cité dans l'une de ses lettres adressées à son père Léopold.

Dernière modification par Freedom (30-06-2012 14:10:31)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

Pied de page des forums