Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 17-12-2006 22:48:08

Jean-Pierre
Membre

Etude du marché du clavecin d'occasion

Même si cela va faire hurler les tenants de la facture "traditionnelle", il peut être intéressant pour une classe de clavecin, et/ou pour des débutants, d'acquérir des instruments d'occasion bon marché, et robuste. Où les trouver ?
Réponse sur eBay Allemagne ! Ce marché est beaucoup plus dynamique pour ces instruments que sur eBay France, et nettement moins cher !

Sur 8 jours, du 10 au 17 décembre, j'ai suivi particulièrement les enchères et les ventes en France et en Allemagne pour des clavecins et épinettes à prix modérés. Le résultat est éloquent :

Sur eBay Allemagne : 6 clavecins vendus (2 Lindholm à 720 et 885 €, 1 Sassman à 786 €, 1 Sperrhake à 671 €, 1 Sassman (avec table fendue) à 153 €, 1 Epinette Neupert à 512 €).
Deux instruments n'ont pas trouvé preneur : 1 Neupert Christofori à 4200 €, 1 Sperrhake à 2230 €. Le prix de marché est clair !

Sur eBay France : aucune vente ! 2 instruments n'ont pas trouvé preneur : 1 Grand clavecin Wittmayer à pédalier (proposé à 6000  €), et une épinette Lindholm à 1100€.

Actuellement, des Neupert "Telemann" (avec qui j'ai débuté .....) sont proposés (2 en Allemagne à 1500 et 2000 €, 1 en France à 2700€ !). Appréciez la différence !

Conclusion : un clavecin ou épinette d'occasion de facture moderne peut être acquis en Allemagne entre 600 et 800€. Pour peu que vous compreniez l'allemand, après tout, la vallée du Rhin n'est pas forcément plus loin que la vallée de la Garonne ! Car il faut en général aller les chercher.

Par ailleurs, on observe en moyenne un clavecin mis en vente sur eBay Allemagne tous les jours ou tous les 2 jours.

Détail piquant : je ne suis sans doute pas le premier à faire la constatation de deux marchés très différents (vendeur en Allemagne donc prix bas, acheteur en France, donc prix élevés), car certains sont clairement positionnés acheteurs en Allemagne et vendeur en France, mais pas au même prix évidemment. Alors achetez en Allemagne ! wink


"Riccho son d'oro et riccho son di suono, non mi sonar si tu non ha del buono"

Hors ligne

#2 06-01-2007 22:46:48

philippe
Membre

Re : Etude du marché du clavecin d'occasion

vouloir trouver des clavecins peu coûteux pour des débutants et des classes  de musique me semble tout à fait louable mais cela  pose un problème.

celui-ci est à situer au delà du clivage "facture à l'ancienne/facture moderne. un facteur parisien de réputation internationale utilise des colles contemporaines non réversibles et équipe ses sautereaux de vis de réglage en métal et de languettes en plastique. quand bien même j'aurais quelques critique à formuler à l'égard de ses instruments, dont je possède d'ailleurs un exemplaire, cela demeure une facture de très bonne qualité. ce facteur aime lui-même qualifier ses instrument de BMW du clavecin  !

alors, pour jouer avec sa métaphore, il faut bien convenir que sur le marché du clavecin, il existe également de vieilles deux-chevaux ! nul doute qu'avec la rigueur scientifique qui vous caractérise, cher jean-pierre, vous distinguez parfaitement une deux-chevaux d'une BMW.  j'ai une grande tendresse pour ce type de véhicule mais je trouve dommage d'offrir à un débutant un instrument ingrat qui répète mal, dont les sautereaux sont bruyants et la sonorité ingrate. cela risque de limiter ses progrès et son goût pour l'instrument. j'ai moi même débuté sur ce type d'instrument, il y a bien longtemps ,et j'en ai assez souffert. j'étais bien heureux d'avoir l'occasion de pouvoir travailler sur de meilleurs instruments de temps à autres…

je regrette infiniment le prix prohibitif des instruments (il existe aussi des rolls du clavecin sur  lesquelles j'ai eu l'occasion de jouer parfois mais qui n'entreront malheureusement jamais dans ma maison !) mais certains instruments à bas prix me semblent peu reluisants. depuis quelques années un facteur européen vend des clavecins moins chers qu'il accompagne d'une politique marketing un peu agressive (commission pour les professeurs de clavecin qui incitent leur conservatoires à acheter ses instrument etc….), ses premiers instruments ont une répétition médiocre, ils s'avèrent tres peu stables, certains se sont décollés et ce facteur a refusé plusieurs fois sous des prétextes douteux de les réparer… quand aux instruments d'outre Rhin, sans prétendre généraliser, j'en ai eu quelques uns sous les doigts.  pour être courtois je dirais qu'ils ne répondent pas à mes exigences et que je n'ai pas eu le sentiments d'avoir a faire à un clavecin ! mais bien sûr, chacun ses goûts !

Hors ligne

#3 06-01-2007 23:41:28

Jean-Pierre
Membre

Re : Etude du marché du clavecin d'occasion

Mon propos était celui d'une analyse de marché, pas celui d'une comparaison "facture moderne/facture traditionnelle". La critique de la facture moderne de clavecin a été faite en son temps par Wolfgang Zuckermann, et de quelle façon, avec son livre "The Modern Harpsichord" (1969) qui lui a valu bien des déboires avec les constructeurs germaniques ........ à tel point qu'il a été obligé de fuir les USA devant les menaces de procès.

N'étant pas professeur de clavecin, je ne sais pas si faire débuter un jeune sur un petit clavecin de facture moderne est, ou n'est pas, une erreur.
Ayant débuté moi-même sur un petit Neupert qui, malgré ses défauts et sa sonorité, m'a ouvert au monde du clavecin, des tempéraments et de la musique ancienne, je ne renie pas cette expérience passée, même si, ayant découvert par la suite et par moi-même la facture "traditionnelle", je suis désormais et depuis longtemps un partisan convaincu de cette dernière. La pédagogie, comme la politique, est souvent l'art du possible "hic et nunc".

Pour en revenir à la dite étude de marché, mon propos était surtout de dire que si l'on veut acquérir un petit clavecin d'étude de facture moderne et d'occasion, mieux vaut l'acheter sur eBay Allemagne que sur eBay France, car certains ont vu la différence entre les deux marchés et achètent donc sur eBay Allemagne pour revendre sur eBay France 2 à 3 fois plus cher ! Donc, à bon entendeur, salut ! C'est tout.
Pour le reste, je roule en AUDI wink, mais j'ai fait mes premiers tours de roue avec une deux-pattes !

Dernière modification par Jean-Pierre (07-01-2007 09:29:24)


"Riccho son d'oro et riccho son di suono, non mi sonar si tu non ha del buono"

Hors ligne

#4 07-01-2007 18:14:10

Nemossos
Membre

Re : Etude du marché du clavecin d'occasion

Pour ma part, je roule en FIat Uno.
Et mon épinette germanique de bonne facture moderne me semble être un compromis tout ce qu'il y a de plus acceptable pour l'usage que j'en ai. Sans être ni un modèle de précision et de silence, ni une boîte à clou plastifiée, je pense dans la veine de Jean-Pierre que ce genre d'instrument peut être convenable pour débuter ou simplement pour ceux qui jouent pour leur plaisir sans avoir d'exigences particulières envers leur bête à cordes.

Au même titre que tous les clavecins de facture "historique" sont très inégaux (vous souleviez justement les prétentions de certains facteurs utilisant des colles industrielles, des peintures chimiques, des matériaux synthétiques...), le bon et le mauvais se retrouvent aussi quant aux instruments modernes produits en série. Je pense très sincèrement qu'un bon instrument moderne est une meilleure opération qu'un instrument de facture traditionnelle de moins bonne qualité, et que celà se mesure en termes de solidité, de durabilité, de rapport qualité-prix, de tenue d'accord, mais aussi dans la qualité du timbre et de la mécanique.

Les bons conseils relatifs à tout instrument s'appliquent aussi aux clavecins : ne pas acheter sans avoir touché. Certains clavecins ou épinettes modernes valent véritablement le détour, il serait dommage de passer à côté pour un simple parti pris "ancien contre récent" qui ne me parait pas absolument justifié.

Au fait, ma Fiat à 220.000 kilomètres, et elle tourne comme une horloge.


Les talents ne se donnent point ; ils se perfectionnent seulement à force de les bien cultiver, mais la science s'acquiert et, qu'on ne se trompe pas, c'est à l'aide de cette science qu'on trouve les moyens de bien cultiver les talents. Rameau

Hors ligne

#5 02-03-2011 15:22:19

Freedom
Membre

Re : Etude du marché du clavecin d'occasion

Jean-Pierre a écrit :

je ne renie pas cette expérience passée, même si, ayant découvert par la suite et par moi-même la facture "traditionnelle", je suis désormais et depuis longtemps un partisan convaincu de cette dernière. La pédagogie, comme la politique, est souvent l'art du possible "hic et nunc".

Nous sommes deux partisans convaincus, cher Jean-Pierre

Qu'on aime ou pas, le clavecin moderne est un instrument trop différent du clavecin traditionnel pour former des clavecinistes de la grande école.

Vous dites: l'art du possible "hic et nunc".

Moi je rajoute: l'art du n'importe quoi

Dernière modification par Freedom (02-03-2011 15:24:27)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#6 25-03-2011 15:22:23

argellies
Membre

Re : Etude du marché du clavecin d'occasion

Vous n'imaginez pas le nombre de personnes qui jouent bien , et qui ont des instruments dans un état épouvantable . C'est incroyable la résistance à l'adversité qu'ils montrent . Et pourtant , si l'on écoute son instrument , on ne peut plus jouer sur des instruments au toucher inégal , car on ajuste le toucher sur les notes les plus dures , et l'on a donc une sonorité dure et sèche , toute en attaques , et toutes les notes identiques , ce qui est bien dommage !
Mais c'est vrai que c'est difficile de produire des instruments pas trop chers sans mourir de faim ! ( mais on essaye  )

Hors ligne

Pied de page des forums