Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 25-02-2011 21:55:41

marcoutcho
Membre

Geoffroy-dechaume

Vous connaissez tous le livre de Geoffroy-Dechaume, Le langage du clavecin. J'ai donc écouté son unique disque, récital de pièces de clavecin. Je trouve que non seulement personne ne joue comme ça mais qu'en outre le résultat est pour le moins déroutant. Le nombre de notes écourtées fait que, selon moi, la mesure se perd et que, par exemple, on ne retrouve l'esprit d'aucune danse. J'ai le sentiment d'avoir affaire à des morceaux rhapsodiques pour ainsi dire. Que pensez-vous qu'il reste de l'enseignement de cet auteur ?

Hors ligne

#2 25-02-2011 23:29:41

Re : Geoffroy-dechaume

pas grand chose.... a son époque la France avait beaucoup de retard . C'est à Leonhardt que nous devons tout , pas à Geoffroy Dechaume et encore moins à Landowska qui n'a jamais su ce qu'était un clavecin de sa vie ....


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#3 20-03-2011 16:19:40

Michel Louet
Membre

Re : Geoffroy-dechaume

Antoine Geoffroy-Dechaume ne mérite pas la violente critique de "L. Couperin".
Certes le musicologue-pédagogue qu'il fut, laisse une image plus importante que celle de l'interprète...
Ne l'ayant pas connu personnellement, il m'est difficile de porter sur le musicien un jugement  aussi définitif que celui évoqué plus haut ! je ne connais de lui que quelques enregistrements, sur le disque et en concert (qui me laissent parfois sceptique).
Son "leitmotiv" était : "entre les notes, des silences"; J'entends souvent en effet quelques notes , entre les silences ...
Au moins avait-il le très grand mérite, avant beaucoup d'autres, de parler  des silences d'articulation !

Son rôle de musicologue-pédagogue fut par contre déterminant; nombre de musiciens ou danseurs, aujourd'hui au tout 1er plan (certes c'est la génération des "vieux": 50 à 70 ans), l'ont fréquenté et ont bénéficié de ses travaux . Citons un ouvrage majeur, publié en 1968 chez Fasquelle, " les secrets de la musique ancienne, recherche sur l'interprétation XVI, XVII et XVIIIème siècles", où de nombreux exemples à l'appui, il parle de l'ornementation, de l'inégalité, des danses et des tempi.
Bien avant que ne soient réédités  en facsimile des Diruta, Sancta Maria, Couperin ,CPE Bach ou Quantz !

Il est loisible de ne pas apprécier des interprétations parfois outrées,  parfois techniquement imparfaites, mais l'enseignement de A. Geoffroy-Dechaume fut loin d'être négligeable. Que ceux qui achetèrent le vinyl  "les Caractères de la Danse, direction A.G-Dechaume " édité au milieu des années 70, réécoutent ;ils seront surpris par la modernité de l'approche. Beaucoup de jeunes interprètes auraient encore à y apprendre.

Dernière modification par Michel Louet (20-03-2011 16:24:10)

Hors ligne

#4 20-03-2011 16:47:29

Re : Geoffroy-dechaume

il n y a pas de violente critique de ma part : juste une constatation ... il est déjà complètement dépassé à son époque (années 60 70) et ce n'est pas surprenant puisque la France , à cette époque, avait en matière de musique ancienne et baroque , 20 ans de retard !

Ceux qui auront envie d'écouter Geoffroy Dechaume aujourd'hui , levez la main !

Dernière modification par Louis Couperin (20-03-2011 16:48:17)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

Pied de page des forums