Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 29-11-2009 14:14:39

TARDIF
Membre

AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Ce vendredi 27 novembre et pour la première fois depuis près de soixante-dix ans, Skip Sempé a fait résonner à nouveau le clavecin dans le Temple de la Musique ancienne de Saint-Leu-la-Forêt.
Grâce à l'obligeance des propriétaires actuels, le batîment érigé par l'architecte Jean-Charles Moreux a pu accueillir un petit groupe d'invités privilégiés afin qu'ils communient ensemble dans la mémoire de Wanda Landowska, elle qui avait s'était tant investie dans cette création et qui n'a jamais revu le lieu après sa fuite le 10 juin 1940 devant la péril nazi et le pillage qui s'ensuivit.
Avec le soutien de  partenaires enthousiastes et de la municipalité, l'Association de Sauvegarde de l'Auditorium Wanda Landowska poursuit son action afin de permettre à l'ancien auditorium de retrouver sa destinée première, à savoir l'enseignement et la promotion de la musique, pas seulement de  la musique  ancienne mais de toute la musique.
Une campagne de souscription publique démarrera prochainement afin de venir compléter les subventions publiques susceptibles d'être accordées en vue du rachat et de la réhabilitation de cet auditorium et d'éviter que le soin apporté par ses occupants depuis trente-quatre ans ne soit anéanti par une éventuelle opération immobilière.
Si vous souhaitez nous soutenir financièrement  ou nous apporter une aide plus académique par votre caution artistique, prenez contact avec l'Association de sauvegarde de l'auditorium Wanda Landowska 16 avenue des Tilleuls 95320 Saint-Leu-la-Forêt ou joignez le signataire au 0139605211 courriel : tardifgerard@yahoo.fr

Hors ligne

#2 02-12-2009 19:56:57

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

encore MADAME clavecin...


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#3 02-12-2009 20:06:58

Federico
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Louis Couperin a écrit :

encore MADAME clavecin...

C'est la première fois que je vois un sens péjoratif au mot Madame...


Compte fermé

Hors ligne

#4 02-12-2009 20:07:57

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

non ca m agace d entedre dire madame clavecin alors qu elle n en a jamais joué !


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#5 02-12-2009 23:22:58

TARDIF
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Sans avoir l'audace de contester l'analyse musicologique faite sur ce forum à propos du rôle de Wanda Landowska dans la renaissance de la musique ancienne, je me permets de rappeler que son ouvrage éponyme dont on fête cette année le centenaire de la première édition fut un révélateur pour un répertoire totalement oublié du grand public. Dès 1903 à Paris elle donne un récital au piano dans lequel elle introduit quelques pièces jouées au clavecin. Il ne fallait pas effaroucher les auditeurs avec un programme entièrement consacré à l'instrument à cordes pincées ! Si Paris est enthousiasmé par cette nouveauté, l'étranger la réclame et l'acclame. Les concerts du dimanche après-midi qu'elle donne à St Leu drainent le tout Paris du monde artistique et littéraire. Les tournées qu'elle réalise dans le monde entier en Afrique du Nord, en Amérique latine et dans toute l'Europe font partout  salle comble. En 1933, l'exécution des Variations Goldberg est un événement considérable que va couronner l'enregistrement intégral par souscription. La presse unanime loue l'interprète, le cadre et la ferveur des auditeurs qui suivent l'aria et les trente variations sans lassitude, goûtant la clarté du jeu de Wanda Landowska et son enthousiasme.Si aujourd'hui on fête le cinquantenaire de sa mort par un colloque à la Cité de la Musique, une exposition et un colloque au MIM de Berlin, Si à Grenade, à Toronto, à Tel Aviv et ailleurs , des concerts mémoriels ont été donnés, il doit bien y avoir une raison. Si de grands interprètes comme Skip Sempé, Olivier Beaumont, Jos van Immerseel, Ilton Wjuniski ...lui rendent hommage c'est sans doute pour saluer une personnalité qui a su renouer avec les compositeurs du 17 et du 18°. Bien sûr, on peut regretter qu'elle ait toujours voulu rester pianiste et on peut admettre que ses Pleyel aient été des caisses infâmes. Il n'en reste pas moins que le personnage et sa vie mouvementée méritent de dire : Chapeau bas, Madame Landowska ...

Hors ligne

#6 05-12-2009 17:32:14

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

on lui attribue a tord la renaissance du clavecin . Pour ca il faut attendre les années 50 et Leonhardt , qui dit ne rien devoir à Landowska et être parti de zero sans tenir compte de ce qu'elle avait fait .  DE qui tous les clavecinistes se reclament t-ils ? de Landowska ou de Leonhardt ?

Dernière modification par Louis Couperin (05-12-2009 17:32:42)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#7 16-12-2009 12:07:03

peterslyon
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Merci monsieur Tardif.

Hors ligne

#8 19-12-2009 17:26:28

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

TARDIF a écrit :

Sans avoir l'audace de contester l'analyse musicologique faite sur ce forum à propos du rôle de Wanda Landowska dans la renaissance de la musique ancienne, je me permets de rappeler que son ouvrage éponyme dont on fête cette année le centenaire de la première édition fut un révélateur pour un répertoire totalement oublié du grand public. Dès 1903 à Paris elle donne un récital au piano dans lequel elle introduit quelques pièces jouées au clavecin. Il ne fallait pas effaroucher les auditeurs avec un programme entièrement consacré à l'instrument à cordes pincées ! Si Paris est enthousiasmé par cette nouveauté, l'étranger la réclame et l'acclame. Les concerts du dimanche après-midi qu'elle donne à St Leu drainent le tout Paris du monde artistique et littéraire. Les tournées qu'elle réalise dans le monde entier en Afrique du Nord, en Amérique latine et dans toute l'Europe font partout  salle comble. En 1933, l'exécution des Variations Goldberg est un événement considérable que va couronner l'enregistrement intégral par souscription. La presse unanime loue l'interprète, le cadre et la ferveur des auditeurs qui suivent l'aria et les trente variations sans lassitude, goûtant la clarté du jeu de Wanda Landowska et son enthousiasme.Si aujourd'hui on fête le cinquantenaire de sa mort par un colloque à la Cité de la Musique, une exposition et un colloque au MIM de Berlin, Si à Grenade, à Toronto, à Tel Aviv et ailleurs , des concerts mémoriels ont été donnés, il doit bien y avoir une raison. Si de grands interprètes comme Skip Sempé, Olivier Beaumont, Jos van Immerseel, Ilton Wjuniski ...lui rendent hommage c'est sans doute pour saluer une personnalité qui a su renouer avec les compositeurs du 17 et du 18°. Bien sûr, on peut regretter qu'elle ait toujours voulu rester pianiste et on peut admettre que ses Pleyel aient été des caisses infâmes. Il n'en reste pas moins que le personnage et sa vie mouvementée méritent de dire : Chapeau bas, Madame Landowska ...

quelle renaissance de la musique ancienne avec Landowska ? vous rigolez?


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#9 19-12-2009 17:27:22

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

c'est le 1er avril????? on prend de l'avance ??


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#10 19-12-2009 17:53:08

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Le phénomène clavecin en 1978

Voici bientôt trente ans, faisant suite aux recherches de pionniers tels Arnold Dolmetsch et Hugh Gough, l'installation de l'atelier de Franck Hubbard et William Dowd à Boston devait marquer le début de ce que l'on a coutume d'appeler le renouveau du clavecin. Ce mouvement devait se développer rapidement dans divers pays à la suite de la parution en 1965 de l'ouvrage de Franck Hubbard Three centuries of harpsichord making, retraçant l'histoire de la facture de clavecin du XVIe au XVII le siècle.../...       (extrait)

Alain ANSELM


*********

Je souligne cette phrase de Alain Anselm qui remet les pendules à l'heure et devrait clore le débat sur une prétendue renaissance du clavecin par Landowska :

.......William Dowd à Boston devait marquer le début de ce que l'on a coutume d'appeler le renouveau du clavecin......


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#11 20-12-2009 23:17:20

Federico
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Mon cher Louis, j'ai déjà répondu sur l'autre post de Landowska pourquoi je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Sans vouloir me répéter, j'aimerais ajouter ces points.

Premièrement, tout ce que vous avez dit ci-haut, nous le savons tous.

Deuxièmement, vous mélangez "savoir" et "promotion"

Nous savons tous comment Landowska touchait le clavecin, comme nous savons tous qu'elle jouait sur une caisse de conserve à laquelle on avait greffée deux claviers. On ne reviendra pas là-dessus.

Nous connaissons également la participation extraordinaire des Dowd, Zuckermann et Hubbard sur le retour du "vrai" clavecin. Mais ces pionniers du "savoir" pour le renouveau du clavecin ne sont pas connus et ils ne l'ont jamais été. Allez demander à votre voisin "qui est Hubbard"...
Mais ils ont été des pionniers du "savoir"

Landowska, elle, a réussi quelque chose d'aussi grand, mais dans une sphère totalement différente. Elle a fait la promotion d'un instrument pratiquement disparu, et cela a eu un impact mondial !
Ce n'est pas rien. Sans Landowska, peut-être que des personnages comme les  Zuckermann, Hubbard ou même Leonhardt seraient arrivés 50 ans plus tard?!?!  Qui sait? Elle a vraiment été un catalyseur international pour faire avancer la cause du clavecin dans tous les conservatoires et maisons d'édition.

Comprenez-vous ce que je veux dire? On s'en fou comment elle jouait et sur quoi elle jouait. Elle en a fait la promotion; un impact majeur pour faciliter l'arrivée de quelque chose de meilleurs

Dernière modification par Federico (21-12-2009 04:15:49)


Compte fermé

Hors ligne

#12 21-12-2009 01:03:57

TARDIF
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Je ne pourrais pas dire mieux cher Federico

Hors ligne

#13 26-12-2009 19:09:17

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

curieux quand même ce culte (entretenu) pour Landowska alors que des vrais clavecinistes comme Kirkpatrik ou Georges Malcolm sont aujourd'hui totalent oubliés ...


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#14 27-12-2009 01:03:39

Federico
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Louis Couperin a écrit :

curieux quand même ce culte (entretenu) pour Landowska alors que des vrais clavecinistes comme Kirkpatrik ou Georges Malcolm sont aujourd'hui totalent oubliés ...

Définitivement, vous n'avez rien compris. J'abandonne! Passons à un autre sujet...


Compte fermé

Hors ligne

#15 27-12-2009 14:40:15

robertmage
Membre

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

je pense que notre cher LC aime à entretenir ce genre de critique viscérale rien que pour taquiner.
heu!!!   "Joyeuses fêtes à tous"

Hors ligne

#16 05-01-2010 19:21:01

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Federico a écrit :

Mon cher Louis, j'ai déjà répondu sur l'autre post de Landowska pourquoi je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Sans vouloir me répéter, j'aimerais ajouter ces points.

Premièrement, tout ce que vous avez dit ci-haut, nous le savons tous.

Deuxièmement, vous mélangez "savoir" et "promotion"

Nous savons tous comment Landowska touchait le clavecin, comme nous savons tous qu'elle jouait sur une caisse de conserve à laquelle on avait greffée deux claviers. On ne reviendra pas là-dessus.

Nous connaissons également la participation extraordinaire des Dowd, Zuckermann et Hubbard sur le retour du "vrai" clavecin. Mais ces pionniers du "savoir" pour le renouveau du clavecin ne sont pas connus et ils ne l'ont jamais été. Allez demander à votre voisin "qui est Hubbard"...
Mais ils ont été des pionniers du "savoir"

Landowska, elle, a réussi quelque chose d'aussi grand, mais dans une sphère totalement différente. Elle a fait la promotion d'un instrument pratiquement disparu, et cela a eu un impact mondial !
Ce n'est pas rien. Sans Landowska, peut-être que des personnages comme les  Zuckermann, Hubbard ou même Leonhardt seraient arrivés 50 ans plus tard?!?!  Qui sait? Elle a vraiment été un catalyseur international pour faire avancer la cause du clavecin dans tous les conservatoires et maisons d'édition.

Comprenez-vous ce que je veux dire? On s'en fou comment elle jouait et sur quoi elle jouait. Elle en a fait la promotion; un impact majeur pour faciliter l'arrivée de quelque chose de meilleurs

Comment Leonhardt 50 a plus tard???  Elle était encore en vie quand il était déja connu comme claveciniste, et commencait a faire fabriquer de copies , base de la renaissance du clavecin vers 1950


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#17 05-01-2010 19:23:43

Re : AUDITORIUM WANDA LANDOWSKA (Suite)

Et Leonhardt de dire : "On était parti sur une mauvaise voie qui ne menait à rien , une impasse, une porte close ... Oui il fallait tout reprendre à zéro comme si rien n'avait été fait" (par Landowska)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

Pied de page des forums