Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 12-03-2008 14:19:39

Pas de CEPI de basse continue!

Dans la Région Rhône-Alpes, nous sommes plusieurs conservatoires (St Etienne, Valence, Villeurbanne en tout cas) à proposer un Cycle Spécialisé en basse continue, qui débouche sur un DEM dans cette matière.
Cela nous a paru évident dès lors qu'une classe de basse continue - discipline principale - existe au Conservatoire Supérieur de Lyon.

Or, sans doute parce que le phénomène est relativement récent, ce cas de figure n'a pas été envisagé par le ministère dans le cadre du futur CEPI débouchant sur un DNOP (ou "DINOP").

Le résultat est que le CEPI de basse continue, dans l'état actuel des dispositions réglementaires, ne pourra pas être mis en place. L'organisation des CEPI est à la charge des Régions mais il ne leur appartient pas de se prononcer sur l'opportunité d'un CEPI dont la discipline dominante serait la basse-continue.

J'ai rencontré mon Directeur à ce sujet et nous allons faire une démarche auprès de notre Inspecteur. Je propose à tous ceux qui sont sensibles à cette question de faire de même. On se tiendra au courant ici des suites qui seront données à ces demandes.

Quels autres conservatoires préparent actuellement au DEM de basse continue?

Hors ligne

#2 12-03-2008 15:46:08

Zephire
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

C'est malin.....
Il y a le conservatoire de Boulogne-Billancourt, avec à la barre de la classe de basse continue Frédéric Michel.


"Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure.Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité" (Gilbert Cesbron)

Hors ligne

#3 15-03-2008 09:42:43

Michel Louet
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Bonjour,

Suite aux remarques de Martial sur l'absence de DNOP de basse continue qui est regrettable en effet, j'ai regardé attentivement les projets du ministère concernant les CEPI. Je n'ai, tout comme mes collègues de Région Centre, pour l'instant, aucune information sur leur prochaine mise en place : cette année 2008 est réputée la dernière où nous délivrerons des DEM…

Oh joie ! on y parle abondamment de basse continue : ainsi tous les instrumentistes jouant des instruments polyphoniques devront faire, ou bien de l'harmonisation ou bien du continuo. Idem pour les chanteurs, et accompagnateurs de toutes disciplines…bien entendu cette discipline est obligatoire pour les « instruments anciens ». Tout cela fait théoriquement beaucoup de travail potentiel pour les professeurs clavecinistes ! Devant cette réforme qui se mettra en place dès la rentrée prochaine, quels seront les moyens humains (professeurs) ? On pourra sans doute mutualiser ces moyens dans une même région . Mais alors, par exemple, la Région Centre où j'enseigne, qui est aussi vaste que la Belgique, compte 6 ENMD et CNR (CRD et CRR), au sein desquelles 3 classes de clavecin susceptibles d'ouvrir un CEPI, à Tours, Chartres et Châteauroux ; ces villes sont distantes respectivement de 150, 200 et 110 kms : cela ne sera pas simple en effet. Avez vous envisagé ailleurs cette mutualisation de l'enseignement ?

Par ailleurs une question me vient à l'esprit : les DEM que nous délivrions étaient réputés « équivalents » au baccalauréat . Les DNOP seront des diplômes d'enseignement supérieur (Bac+2) ; quelqu'un a-t'il des informations sur cette équivalence ? Un titulaire du DNOP pourra-t'il entrer en licence de musicologie, par exemple ?

Merci de vos lumières.

Hors ligne

#4 15-03-2008 10:55:28

Zephire
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Je ne crois pas: voici ce que j'ai lu

"Le Cepi est ouvert sur examen aux titulaires du Brevet de fin de deuxième cycle et aux personnes présentant un dossier d'un niveau équivalent. Des passerelles sont possibles après le 3e cycle de formation à la pratique amateur pour les élèves qui auraient acquis la maturité nécessaire.
Le Cepi à une durée de 2 à 4 ans et est sanctionné par le Diplôme national d'orientation professionnelle (DNOP) qui permet de se présenter à une formation professionnel supérieure. En remplacement du DEM, le nouveau DNOP sanctionnera d'ici 2009 la fin du CEPI (cycle d'ensei-gnement professionnel initial) au bout d'un total de 770 heures de formation sur deux à quatre années pour les élèves des Conservatoires à rayonnement régional ou départemental. Le DNOP n'est pour l'instant pas inscrit au répertoire du CNCP. Il reste en deçà du niveau du baccalauréat. Pour le ministère de la culture, le DNOP est une fin de formation initiale et non un départ professionnel"

Par contre, le DNSPM est reconnu comme BAC+3

"Un certain nombre d'établissements ont anticipé la publication du décret du 27 novembre et mis en place des formations de trois ans sanctionnées par le DNSPM : le CESMD de Toulouse et les conservatoires à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt et de Paris.
Par ailleurs, dès la rentrée 2008 les conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon adopteront des cycles s'organisant conformément au schéma LMD (licence-master-doctorat) avec un 1er cycle de 3 ans, un 2e cycle de 2 ans et un 3e cycle de 3 ans.
Le premier cycle de 3 ans sera sanctionné par le DNSPM ; le deuxième par un master.
L'entrée aux CNSMD reste soumise à un concours d'entrée sans pré-requis (admissission et admissibilité).
Les étudiants souhaitant suivre la préparation au DNSPM au sein du CESMD de Toulouse et des CRR de Paris et de Boulogne sont également soumis à un concours d'entrée mais doivent en outre être titulaires du DEM (DNOP dans quelques années).
Comme le précise l'article 5 du décret (alinéa 2) les établissement délivant le DNSPM doivent justifier d'un partenariat avec une université permettant la constitution de parcours de formation conduisant à l'obtention d'une licence délivrée par celle-ci pour les étudiants remplissant les conditions d'accès à l'université.
Dans ces conditions, les candidats préparant le DNSPM suivront parallèlement un certain nombre d'unités d'enseignements qui permettront de sanctionner la formation par une licence. Précisons donc que le DNSPM n'est pas équivalent à la licence qui est délivrée parallèlement.
Cette nouvelle structuration présente pour les étudiants concernés une perspective de formation renforcée sur au moins deux aspects essentiels :
   -    poursuivre après la licence des études de master dans tout pays membres de la Communauté Européenne, avec équivalence reconnue.
   -    s'orienter indifféremment après la licence, soit vers un master universitaire, soit vers un master proposé dans les CNSMD de Paris et Lyon.
L'entrée à ce 2e cycle des CNSMD est soumise à un examen pour les élèves qui ne sont pas issus de ces établissements.
Rappelons enfin que le 2e cycle des CNSMD est ouvert aux titulaires du DNSPM. Une licence de musicologie ne permet donc pas d'intégrer directement ce deuxième cycle."

A peine compliqué, non?


"Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure.Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité" (Gilbert Cesbron)

Hors ligne

#5 15-03-2008 12:17:35

Michel Louet
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Chère Zéphire

En effet pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...
En tout cas vous avez eu l'immense patience de saisir un texte qu'on pourrait conseiller aux insomniaques de ce forum. Merci !

Les dernières informations dont j'ai pu disposer à l'instant (de mon directeur) sont que pour l'instant la réforme est suspendue (la mise en place des CEPI et DNOP est reportée et ne se fera pas à la rentrée 2008-09). Les Régions semblent réticentes à financer ce cycle en l'état et souhaitent que de nouvelles dispositions soient revues dans le cadre d'un nouveau décret ou d'une loi....à suivre donc.

Hors ligne

#6 15-03-2008 17:12:24

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Bonjour,

L'information que j'ai eue par mon conseil pédagogique, est que seulement deux régions ont mis en place le CEPI cette année, suite à l'approbation de leurs conseils régionaux : le Poitou-Charentes et le Nord Pas-de-Calais.
Concrètement, cela signifie qu'en Poitou-Charentes, nous n'avons pas eu d'entrées en DEM à l'automne 2007, mais des entrées en CEPI, qui se sont faites au niveau régional (comme nous le faisions d'ailleurs auparavant pour les entrées en DEM). Par contre, hasard... nous n'avons pas eu d'entrées en CEPI clavecin ou basse continue cette année.

Dans les textes officiels, le CEPI qui nous concerne plus directement est intitulé « Instruments anciens » (sans aucune spécificité d'instrument). Je ne pense donc pas que cette dénomination ferme la porte à un CEPI en basse continue... donc vous avez raison de défendre cette discipline comme dominante possible !
Par contre, il est bien spécifié que le module principal inclut de l'improvisation, de l'ornementation et de la basse continue, quel que soit l'instrument ancien qu'on pratique.

Hors ligne

#7 31-03-2008 09:35:10

Michel Louet
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Aux dernières nouvelles , il semblerait que nous allions vers une abrogation imminente du texte instituant les Cepi et autres Dnop....donc affaire à suivre !

Hors ligne

#8 03-04-2008 01:01:34

Re : Pas de CEPI de basse continue!

D'après ce que je sais,  la plupart des  régions refusent de financer le CEPI ( en général) justement parce que leur mission  est d'organiser uniquement l'enseignement supérieur, et que le CEPI n'en fait pas partie!
C'est l'histoire du serpent qui se mord la queue!!
     Vous avez le temps de réviser tous vos accords d'ici à ce qu'ils se mettent d'accord!!!!!:/

Hors ligne

#9 08-04-2008 10:16:14

big mike
Membre

Re : Pas de CEPI de basse continue!

j'ai fait recemment le jury au CRR de Strasbourg d'une élève de Francis Jacob qui présentait son diplome de basse continue, équivalent au DEM .  J'enseigne par ailleurs aussi la basse continue comme dominante, même si je n'ai pas encore d'élèves susceptibles de par leur niveau  de présenter un diplôme de troisième cycle de basse continue au CRR de Besançon où j'enseigne entre autres .

Martial Morand a écrit :

Dans la Région Rhône-Alpes, nous sommes plusieurs conservatoires (St Etienne, Valence, Villeurbanne en tout cas) à proposer un Cycle Spécialisé en basse continue, qui débouche sur un DEM dans cette matière.
Cela nous a paru évident dès lors qu'une classe de basse continue - discipline principale - existe au Conservatoire Supérieur de Lyon.

Or, sans doute parce que le phénomène est relativement récent, ce cas de figure n'a pas été envisagé par le ministère dans le cadre du futur CEPI débouchant sur un DNOP (ou "DINOP").

Le résultat est que le CEPI de basse continue, dans l'état actuel des dispositions réglementaires, ne pourra pas être mis en place. L'organisation des CEPI est à la charge des Régions mais il ne leur appartient pas de se prononcer sur l'opportunité d'un CEPI dont la discipline dominante serait la basse-continue.

J'ai rencontré mon Directeur à ce sujet et nous allons faire une démarche auprès de notre Inspecteur. Je propose à tous ceux qui sont sensibles à cette question de faire de même. On se tiendra au courant ici des suites qui seront données à ces demandes.

Quels autres conservatoires préparent actuellement au DEM de basse continue?

Hors ligne

#10 09-04-2008 12:14:52

Re : Pas de CEPI de basse continue!

Merci pour les précisions apportées. Mon courrier à l'inspecteur n'a pas encore reçu de réponse, mais la question n°1, maintenant, est manifestement de savoir si le CEPI va réellement exister...

Hors ligne

Pied de page des forums