Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 18-09-2009 18:11:34

Pancrace
Membre

Re : la pédagogie

Lisez bien mon post: je parle de 2 démocraties européennes se déclarant la guerre... Je ne pense pas que l'Allemagne, l'italie, la Hongrie, l'Espagne, la Russie... (la liste est longue pour une Europe démocratique...) des années 30-40 puissent être qualifiés de pays démocratiques... mais cela n'engage que moi...

Comme quoi, une réflexion d'Olivier Beaumont peut mener petit à petit sur des considérations intéressantes (sic?!) sur la géo-stratégie européenne de la 1ere moitiée du XXiéme siècle. Voici un professeur qui sait stimuler les énergies!!!

Hors ligne

#27 16-09-2009 17:28:10

Re : la pédagogie

Pancrace a écrit :

On peut comprendre l'exaltation générée par une telle discussion, mais une remarque historique s'impose néanmoins: tous les grands conflits européens du 20ième siècle ont impliqué un nombre certain d'états pour le moins non-démocratiques (que l'on pourrait même qualifier de totalitaires et même de sacrément totalitaires...), et les conflits qui ont vu s'affronter deux états démocratiques européens "installés" au 20ième siècle sont rares... j'ôse même dire inexistants....

Juste la France (qui a déclaré la guerre à l'Allemagne en 1939 -on l'oublie triop souvent), La Grande Bretagne, Les USA, etc...  Seule l'Espagne n'est pas entrée dans la guerre, et n'était pourtant pas démocratique .


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#28 15-09-2009 17:08:20

Pancrace
Membre

Re : la pédagogie

On peut comprendre l'exaltation générée par une telle discussion, mais une remarque historique s'impose néanmoins: tous les grands conflits européens du 20ième siècle ont impliqué un nombre certain d'états pour le moins non-démocratiques (que l'on pourrait même qualifier de totalitaires et même de sacrément totalitaires...), et les conflits qui ont vu s'affronter deux états démocratiques européens "installés" au 20ième siècle sont rares... j'ôse même dire inexistants....

Hors ligne

#29 12-09-2009 17:29:16

Re : la pédagogie

Federico a écrit :
Louis Couperin a écrit :

Avez vous l'impression que le monde moderne tourne rond ?   Pas moi !

L'humanité est ce qu'elle est, depuis toujours. Au 17ième siècle, pendant que les maîtres baroques de l'Europe occidental écrivaient les grandes oeuvres pour clavecin, l'Europe était déchiré par la guerre de trente ans. Une guerre atroce qui en a fait sa ruine. (Je ne vous apprendrai pas votre histoire!) Pourtant, ces musiciens ont pu apprendre leur art dans la misère. Une vie beaucoup plus difficile qu'aujourd'hui. L'humanité était loin de "tourner rond", et elle a su quand même faire la plus grande école de musique de l'histoire de la civilisation occidentale.

http://ifisdead.net/wp-content/uploads/ … 30_ans.jpg

La guerre de 30 a a touché essentiellement l'Allemagne .  Mais je trouve que vous sortez les choses du passé de leur contexte . Le passé ce n'est pas que des choses négatives !   (qui nous paraissent a nous négatives).

Et puis alors , question guerre, excusez moi, mais la guerre de 30 a , à coté des guerres de notre "merveilleux" 20e siècle démocratique, c'est vraiment de la gnognotte, de la rigolade !!!!!!!!

Dernière modification par Louis Couperin (12-09-2009 17:30:11)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#30 12-09-2009 17:22:49

Re : la pédagogie

evidemment qu il ne parle pas des eleves des conservatoires de province ! ceux là il ne les connait pas vraiment (les conservatoires et ses eleves) . Il parle des siens donc au plus haut niveau .  Aucun de ses eleves n'est devenu un clone du maitre .


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#31 06-09-2009 16:24:15

Federico
Membre

Re : la pédagogie

Martial Morand a écrit :

Il me semble que cette déclaration de Leonahrdt est plutôt modeste, en fait... Il parle d'un "maître" donc probablement d'un enseignant dont les élèves sont au départ d'un très bon niveau. Je ne pense pas qu'il ait en vue, dans cette phrase, le métier de prof de base d'un petit conservatoire de province. Sa phrase pourrait signifier en substance :  "si certains de mes anciens élèves font une belle carrière c'est surtout à cause de leur propre talent".

Très bien dit Martial. Je ne vois pas d'autres explications; Leonhardt n'est quand même pas débile à ce point. Il faut apprendre à lire entre les lignes. Louis Couperin me semble aveuglé par un excès d'idolâtrie envers lui.
Leonhardt a beau être un des plus grands clavecinistes contemporains, mais il est aussi un showman et un provocateur. Il faut en prendre, mais il faut aussi en laisser...

Dernière modification par Federico (06-09-2009 16:25:42)


Compte fermé

Hors ligne

#32 06-09-2009 10:54:41

Re : la pédagogie

Il me semble que cette déclaration de Leonahrdt est plutôt modeste, en fait... Il parle d'un "maître" donc probablement d'un enseignant dont les élèves sont au départ d'un très bon niveau. Je ne pense pas qu'il ait en vue, dans cette phrase, le métier de prof de base d'un petit conservatoire de province. Sa phrase pourrait signifier en substance :  "si certains de mes anciens élèves font une belle carrière c'est surtout à cause de leur propre talent".

N'est il pas aussi quelque peu encombré par tout ce qu'on projette sur lui ? J'ai vu des collègues se réclamer d'un enseignement reçu de lui sans, me semble t'il, avoir compris tout ce qu'on peut comprendre en écoutant seulement ses enregistrements.
C'est la terrible situation des stars : en les mettant sur un piédestal on les expose à tous les vents, à toutes les foudres... Idolâtrer quelqu'un c'est le condamner à la solitude, ce n'est pas une démarche amicale en réalité. Quand la statue est trop voyante, il y a toujours quelqu'un pour envoyer du caca dessus.

Il est intéressant d'y réfléchir dans "le coin des professeurs". Quand un élève rêve de devenir un "grand claveciniste" nous avons peut-être à l'inciter à vérifier s'il ne se trompe pas de rêve...


Par ailleurs la déclaration de Christophe Rousset correspond à un constat qu'on fait assez généralement mais je n'y vois pas un drame. Il y a eu une période où il était vital pour les élèves de faire des recherches pour compléter  l'enseignement reçu, leurs profs n'ayant pas étés formés eux-mêmes dans des domaines devenus primordiaux.
Ce phénomène transitoire a créé un profil d'interprète-musicologue auquel il ne faut pas forcément s'accrocher définitivement. Il y a en revanche un chantier à ouvrir sur la question du rapport au public ou plus généralement, à la population.

Dernière modification par Martial Morand (06-09-2009 11:08:34)

Hors ligne

#33 05-09-2009 20:19:31

Federico
Membre

Re : la pédagogie

Louis Couperin a écrit :

Avez vous l'impression que le monde moderne tourne rond ?   Pas moi !

L'humanité est ce qu'elle est, depuis toujours. Au 17ième siècle, pendant que les maîtres baroques de l'Europe occidental écrivaient les grandes oeuvres pour clavecin, l'Europe était déchiré par la guerre de trente ans. Une guerre atroce qui en a fait sa ruine. (Je ne vous apprendrai pas votre histoire!) Pourtant, ces musiciens ont pu apprendre leur art dans la misère. Une vie beaucoup plus difficile qu'aujourd'hui. L'humanité était loin de "tourner rond", et elle a su quand même faire la plus grande école de musique de l'histoire de la civilisation occidentale.

guerre_de_30_ans.jpg

Dernière modification par Federico (05-09-2009 20:22:58)


Compte fermé

Hors ligne

#34 05-09-2009 18:28:28

Re : la pédagogie

Mais quand meme je ne peux pas m'empécher de penser que si tout le monde avait ses conceptions (rétrogrades??? à voir ! )  le monde marcherait mieux , serait moins fou et inhumain,  donc beaucoup plus agréable à vivre !
Avez vous l'impression que le monde moderne tourne rond ?   Pas moi !


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#35 02-09-2009 16:24:56

Re : la pédagogie

Il a les conceptions qu'il a ! point.  Ce ne sont pas les votres , tant pis , on le regrette !!!


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#36 31-08-2009 18:25:05

Elisabeth
Membre

Re : la pédagogie

On peut proposer la fermeture de l'Education Nationale! Il y aurait ceux qui apprennent à lire tout seul et les autres. Les "doués" à la naissance et les autres. Et qui dit doué suppose doué par une intervention divine. les voies du Seigneur sont impénétrables et Il choisi, dans Sa Grande Sagesse, dès la conception bien sûr (laissez-les vivre) ceux qui deviendront bons clavecinistes.
Pas au hasard bien sûr.
Dieu a crée pour Gustav Leonhardt les domestiques qui parlaient Français, les voitures de sport, les jolies sopranes...Gloire au Tout Puissant!
Un grand merci à Monsieur Louis Couperin de nous rappeller régulièrement que si G.Leonhardt est un grand claveciniste, il a par contre les conceptions sociales rétrogrades de son milieu de naissance. Nul n'est parfait, heureusement!

Hors ligne

#37 29-08-2009 16:43:44

Re : la pédagogie

Leonhardt ?   Il a justement du tout comprendre et reinventer par lui meme !!!!!!!!!


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#38 23-08-2009 23:01:07

Federico
Membre

Re : la pédagogie

Louis Couperin a écrit :

"En définitive qui a besoin d'un maître? ni le bon élève , ni le mauvais ; le premier découvrira tout par lui même; le second restera médiocre à jamais" .  ( G. Leonhardt)

Je ne sais pas dans quel contexte Leonhardt a dit ces paroles, mais une chose est certaine; l'élève a besoin d'être attaché à une école solide. École au sens large. L'école de l'Allemagne du Nord formait des clavecinistes-organistes accomplis. C'est-à-dire: contrepoint, fugue, continuo, improvisation, etc.
Aujourd'hui, c'est une risée. Contrepoint et fugue d'école sont devenus les exercices les moins rigoureux, le claveciniste ne connait que très peu sur l'art de la musique ancienne, tant au niveau de l'écriture que de son histoire. On ne forme que des interprètes habiles point à la ligne.

Sans maître ni école, l'élève bon ou mauvais n'aura aucune chance.

Les plus grands maîtres sont tous passés par une solide école et/ou un très bon maître.


Compte fermé

Hors ligne

#39 22-08-2009 15:57:57

la pédagogie

J'ai entendu Ch. Rousset dire que ses élèves recevaient son enseignement comme la becquée et n'entreprenaient plus de recherches personnelles!

Mais connaissez vous cette remaque de Leonhardt à propos de l'enseinement du clavecin et de la pédagogie ?

"En définitive qui a besoin d'un maître? ni le bon élève , ni le mauvais ; le premier découvrira tout par lui même; le second restera médiocre à jamais" .  ( G. Leonhardt)


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

Pied de page des forums