Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-12-2014 02:20:25

Forqueray
Membre

Lettre ouverte, appel au boycott.

Chers collègues,

A la fin de ce mois d'octobre était posté sur le topic "Annonce de concert" un appel à la candidature de clavecinistes pour un orchestre américain nommé "Classical Concert Chamber Orchestra" ou CCCO attirant le chaland par un cachet relativement important de 3500$ pour 11 concerts. Moi-même ainsi qu'une collègue lyonnaise avons été retenus pour nous partager la tournée auprès de cet ensemble. Magnifique, me direz-vous ! Malheureusement, force a été de constater que le CCCO n'a jamais joué dans les règles ni même respecté les droits fondamentaux de ses musiciens.

Tout d'abord à la réception du contrat, ignorant que la tournée allait être partagée, force à été de constater que mon cachet originel (revu au pro-rata du nombre de dates, bien sûr) avait subi une baisse d'environ 21,5%. De plus, à la lecture du contrat, une bonne partie des droits fondamentaux nous étaient refusés : pas le droit de déclaration à la sécurité sociale, pas de médecine du travail...selon les termes exacts nous n'étions même pas considérés comme employés de l'orchestre.

Dès notre contrat signé, il nous a été demandé de chercher un clavecin à louer, et ce 2 jours avant le début des répétitions.
Lors de la semaine de répétition nous avons été trimbalés dans pas moins de quatre hôtels différents dans Paris, tous plus inconfortables les uns que les autres et jamais situés à moins d'une heure et quart de trajet du lieu de répétition. Le chef d'orchestre, quant à lui profitait de son appartement payé aux frais de l'orchestre sur les bords de Seine face à l'Ile Saint-Louis.
Nous avons plusieurs fois été retenus une journée entière pour à peine 20 minutes aux claviers, avec interdiction de quitter le lieu de répétition car "on va bientôt avoir besoin de vous !"....quant au soliste chef d'orchestre, nous n'en avons vu la riante frimousse que la veille du concert. Dans les Quatres Saisons, sans soliste, vous imaginez à quel point le travail a pu être improductif ! Rassurez-vous, une fois le chef arrivé, le travail n'a pas été beaucoup plus concluant : celui-ci ne sachant pas tenir un tempo, nous avons passé l'intégralité des répétitions à essayer de le suivre tant bien que mal.

Ayant connaissance de deux week-end "off" respectivement à Nancy et Toulouse, nous nous sommes enquis, ma collègue et moi, de la possibilité de pouvoir rentrer respectivement à Lyon et Paris sur ces périodes. Sachant que le prix des seules chambres d'hôtel pour ces week-ends dépassaient allègrement le prix d'un aller-retour en train, il n'y avait en principe pas de raison de nous le refuser. C'était trop compter sur la logique de nos hôtes qui nous ont répondu que si nous voulions rentrer, le trajet serait entièrement à nos charges.

La veille du concert nous avons eu l'agréable surprise de voir arriver le "maestro" (comme il aime à se faire appeler) Tigranyan, insultant les français dans leur généralité car cet individu avait soi disant découvert dans la matinée qu'une licence d'entrepreneur du spectacle était nécessaire pour se produire à grande échelle en France. La suite, vous l'imaginez : la tournée a finalement été annulée...5 jours plus tard, soit 4 jours après le début théorique de la tournée. Pendant ce temps, dans l'incertitude, ma collègue censée faire les premières dates à été consignée sur Paris dans l'attente d'une licence qui ne sera finalement jamais venue.
Malgré tout il nous a été envoyé que nous serions payés en totalité. Nous n'aurions pas eu autant mandat à nous plaindre si ça s'était arrêté là !...

Tout d'abord nous n'avons reçu nos défraiments, pourtant indiqués dans le contrat comme payables au premier jour, que 15 jours plus tard !

Enfin, nous avons reçu il y a quelque jours un message indiquant que le "maestro" avait eu vent de l'implication de certains de ses musiciens dans des cachets pendant la période du contrat. Faisant mention d'une clause d'exclusivité (que soit dit en passant, votre serviteur ayant relu son contrat une dizaine de fois, n'a jamais trouvé...) et de l'annulation effective de la tournée, le chef, rappelant qu'il attend de ses musiciens une fidélité sans faille, lançait un sondage plus que menaçant demandant si nous voulions être payés : - entièrement - à moitié  - pas du tout (pas besoin d'avoir fait l'ENA pour déceler la menace cachée). Fatigué de toutes ces simagrées, je n'ai pas pu m'empêcher de leur répondre que je voulais être payé et que s'ils ne le faisaient pas, ils devraient faire face aux conséquences. Ce à quoi je n'ai eu comme réponse qu'insultes personnelles et à propos de mon niveau d'anglais, me laissant entendre selon leur propre formule qu' "essayer de lire ton enchevêtrement de mots de mauvais anglais est super embrouillant. Arrête de m'envoyer des emails avec des remarques désobligeantes car à partir de maintenant, ils iront directement à la poubelle !"

En conséquence, suite à ça et sachant que ces gens malhonnêtes ont l'intention de remettre le couvert en France en 2015, je vous invite et conseille fortement à faire tourner un maximum le message et à boycotter cet orchestre si jamais une proposition venait à passer sous vos yeux. Un message similaire sera relayé à tous les facteurs de clavecin de France (du moins ceux qui ont leur adresse mail sur ce site), s'il y en a parmi vous qui ont dans ce milieu des contacts à l'étranger, je ne peux que les inciter fortement à relayer l'info !

Bonne soirée à tous.


Musique qui dit tout ce que bouche ne peut,
Sans aucun effort tu embellis la nature,
De même que ta complice et soeur peinture
Sans faillir la révèle et l'élève à nos yeux

Hors ligne

Pied de page des forums