Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-06-2012 16:05:13

Freedom
Membre

7 pédales d'un clavecin moderne

À quoi servent exactement les 7 pédales d'un clavecin Pleyel ?!?!



FluxBB bbcode test

Dernière modification par Freedom (07-06-2012 16:08:13)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#2 07-06-2012 17:06:45

Pancrace
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

J'anticipe une réponse du "champion des posts toute catégorie" et qui ne devrait tarder : l'une sert à l'auto-destruction, et c'est dommage que ce ne soit pas la plus utilisée!!

Hors ligne

#3 07-06-2012 20:19:32

Richard E.
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

Je ne sais pas à quoi servent les pédales mais je crois qu'il existe un forum sur les chars d'assaut de la 1ère guerre mondiale. On doit pouvoir y trouver la réponse.


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#4 08-06-2012 06:24:39

robertmage
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

ce clavecin a l'origine possede 6 pedales pour liberé les mains. Wanda landowska fait ajouté le  jeu de 16 pieds qui le fait passer à 7 pedales. à part l'aspect "chars d'assaut", ce clavecin marque tout de meme une page interessante dans l'histoire.

Hors ligne

#5 08-06-2012 13:02:31

Freedom
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

robertmage a écrit :

ce clavecin a l'origine possede 6 pedales pour liberé les mains.

Pour libérer les mains de quoi? Pour les tirages de jeux? Luth? Accouplement des claviers? Je remarque également qu'il y a 2 tirasses de jeu au dessus des claviers, cela fait 9 possibilités.


Bien que le wiki sur le clavecin soit très bien développé, on ne fait pas mention des pédales...

Y a-t-il un facteur dans la salle pour des réponses?


Parlant de wiki, voici un extrait sur le clavecin moderne:
"Le son en est différent, beaucoup plus métallique, et, chose plus surprenante, d'une faiblesse qui surprend"


Plus faible le clavecin moderne? Je n'ai jamais joué du clavecin moderne, mais lorsque l'on entend les enregistrements de Kirckpatrick on a l'impression d'entendre un clavecin 3 fois plus puissant!

Dernière modification par Freedom (08-06-2012 13:06:39)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#6 08-06-2012 13:12:36

Freedom
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

robertmage a écrit :

ce clavecin marque tout de meme une page interessante dans l'histoire.

Sans l'intervention de Landowska de promouvoir le retour du "clavecin" au niveau international, le développement et la recherche pour le retour de copies d'instruments anciens ne serait pas si avancé aujourd'hui.

On peut également faire un parallèle intéressant avec le début du mouvement néo-baroque de l'orgue au début des années 40. L'orgue néo-baroque est aussi un orgue falsifié, car les orgues baroques n'avaient pas ces sonorités. Aujourd'hui, le retour à l'authenticité est bel et bien une réalité, et l'on peut dire que l'on fabrique des copies d'orgues anciens. L'orgue de Rochester, New-York terminé en 2008 est l'une des plus grandes réussites dans ce domaine: http://www.nytimes.com/2009/12/22/scien … wanted=all

Dernière modification par Freedom (08-06-2012 13:22:37)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#7 08-06-2012 15:06:54

robertmage
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

pour en revenir aux pédales, je suis incapable de dire exactement leurs role (je ne suis qu'un humble amateur), par contre les tirasses que l'on vois sur la barre d'adresse ne sont que deux boutons à visser servant à maintenir cette derniere.

Hors ligne

#8 08-06-2012 18:15:30

Pancrace
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

J'imagine que ce sont les mécanismes similaires aux genouillères des clavecins "anciens"....+ une sourdine hérité du piano ???

Hors ligne

#9 08-06-2012 18:55:21

Richard E.
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

Dans le "Que sais-je" sur le Clavecin, Norbert Dufourcq décrit "le grand clavecin de concert" et détaille le rôle de 6 pédales (mais il n'est pas précisé s'il s'agit d'un Pleyel).

- 16 pieds
-4 pieds
- 8 pieds du premier clavier
- 8 pieds du second clavier
- second 8 pieds du second clavier (=luthé)
- "jeu de luth" = la pièce de feutre.

Rien sur la septième pédale. Peut-être un "nasard"?

N'y a-t-il aucun membre du forum qui ait joué sur un Pleyel?   

Une de mes professeurs de clavecin qui avait étudié avec Veyron-Lacroix me disait qu'il s'était débarrassé de tous les Pleyels dès qu'il avait pris son poste au Conservatoire.  Mais il y a peut-être des témoins de cette époque sur le forum?

Dernière modification par Richard E. (08-06-2012 20:14:18)


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#10 09-06-2012 16:51:36

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

quelle merveilleux instrument !!!!!    mon dieu mon dieu mon dieu ........


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

#11 10-06-2012 13:40:26

Freedom
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

Richard E. a écrit :

Dans le "Que sais-je" sur le Clavecin, Norbert Dufourcq décrit "le grand clavecin de concert" et détaille le rôle de 6 pédales (mais il n'est pas précisé s'il s'agit d'un Pleyel).

- 16 pieds
-4 pieds
- 8 pieds du premier clavier
- 8 pieds du second clavier
- second 8 pieds du second clavier (=luthé)
- "jeu de luth" = la pièce de feutre.

Rien sur la septième pédale. Peut-être un "nasard"?
?

Merci pour ces premières réponses à ma question.  L'utilité de ces pédales est quand même intéressante pour libérer les mains... je pensais qu'il y avait une pédale pour retirer les étouffoirs comme sur un piano


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#12 11-06-2012 21:35:51

Gérard Janot
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

En passant, je signale que la photo est de moi, faite au musée de Berlin ou ils ont une collection assez importante de "clavecins modernes" (y compris les 3 qui ont été fabriqués pour l'Exposition Universelle de Paris en 1889 (Tomasini, Erard et Pleyel) mais également Gaveau, Neupert.... Sur la photo, c'est le fameux "Grand Modèle de Concert" cher à W.L. avec cadre métallique. Toutes les manoeuvres se font aux pieds, y compris l'accouplement des deux claviers, ce qui fait le compte. W. Zuckermann (The modern harpsichord) indique que les pédales sont, de gauche à droite : 16', 8', 4', luth du 8', accouplement, nasal et 8' clavier supérieur. A noter que les pédales ont un fonctionnement inversé (si j'enfonce, je met le registre hors fonction). Mais il est difficile de trouver de la documentation sur les instruments de cette époque : je n'en ai pas de complète sur les Pleyel, mais j'en ai un sur les Neupert des années 1930 qui est intéressant, mais en allemand. Sur certains anciens modèles de Neupert  il y a le "Lautenzug" (jeu de luth) et aussi le "Pianozug" ou les sautereaux sont moins engagés sous la corde, et donc émettent un son moins fort. Mais il paraît que c'était très difficile à régler. Ce qui motivait les facteurs, à l'époque, c'était la multiplication des registres et des sonorités (d'où les 16" ou 2") et la possibilité de changer facilement de registre (d'où les pédales, empruntées au piano). Dans son livre "Das Cembalo", Hanns Neupert est enthousiasmé par le fait que son modèle "Schütz" possède 29 possibilités de registrations (donc de sonorités) différentes !

Dernière modification par Gérard Janot (11-06-2012 22:36:56)


SINE SCIENCIA ARS NIHIL EST

Hors ligne

#13 12-06-2012 00:16:51

Freedom
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

@ Gérard

Merci beaucoup pour ces précisions.

Ce musée me semble fort intéressant. Par curiosité, j'aimerais un jour jouer sur un clavecin moderne, mais je ne connais personne qui en possède un. Le clavecin est déjà un instrument très rare au Québec, alors pour ce qui est d'un clavecin moderne....! 
Mais à bien y penser, il y en a peut-être un à la faculté de musique de l'Université McGill à Montréal.

Dernière modification par Freedom (12-06-2012 02:12:57)


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#14 12-06-2012 13:55:32

Richard E.
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

On peut s'étonner de cette abondance de registres.

J'en propose l'explication suivante.  Les clavecinistes du début du XXème siècle étaient en réalité des pianistes. Face à un clacevin, beaucoup d'entre-eux se retrouvaient "comme une poule qui a trouvé un couteau", c'est-à-dire ne savaient pas quoi en faire. Ce qu'ils avaient appris au piano, en matière d'expressivité, ils ne pouvaient pas le faire au clavecin. En outre, quand s'est répandue l'idée qu'il fallait faire table rase de l'expressivité romantique pour jouer la musique baroque, ces pauvres musiciens n'avaient pratiquement plus aucune marge d'interprétation, car Harnoncourt et Leonhardt n'avaient pas encore répandu leur enseignement libérateur.

Donc ces pianistes-clavecinistes, privés de leur moyen naturel d'expression, passaient leur temps à changer de registre, pour au moins faire preuve d'initiative, et  surtout pour pallier le fait qu'ils n'avaient pas encore redécouvert les moyens expressifs propres au clavecin.

Pour illustrer mon propos, j'évoquerai une émission de radio (du genre de la célèbre "tribune de critique des disques") que j'ai entendue il y a quelques années: quelques musiciens et critiques comparaient et jugeaient des interprétations de Scarlatti. On en vient à une interprétation au clavecin. L'animateur demande à une pianiste (célèbre), ce qu'elle en pense. D'un ton amusé elle dit, en substance "j'ai du mal à en dire quelque chose: en entendant cela je pense à tout ce que je peux faire avec mon piano !".   N'est-ce pas révélateur d'un mode de pensée encore bien présent?


"Ohne Musik wäre das Leben ein Irrtum." - Friedrich N.

Hors ligne

#15 12-06-2012 20:24:43

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

Cette explication est très pertinente; la redécouverte biaisée du clavecin au début du XXème siècle a inévitablement enfanté d'un hybride étrange, bâtard presque attendrissant avec le recul, difficilement audible et qui discrédite hélas les interprètes qui s'y sont confrontés jusque dans les années 70, à moins de faire fi de ce genre de sonorités (exemple flagrant avec les deux versions du CBT par Walcha, l'un sur un vilain Ammer, l'autre sur un Rückers...et étrangement les deux sont complémentaires tant l'interprétation est profonde, même sur une boîte à clous); la conception de départ de Pleyel partait aussi d'une fausse logique: puisqu'il fallait "réinventer" le clavecin, notamment pour qu'il rivalise en amplitude sonore avec un orchestre, on a cru bon à l'époque de développer la dimension de la caisse, de barrer en métal plutôt qu'en bois, de corder en fonction, de multiplier les jeux, etc, etc; or par ces prudences inventives, il se trouve qu'un Pleyel est littéralement étouffé par son armature et paraît grêle par rapport à un clavecin digne de ce nom (un léger petit Italien a une amplitude bien supérieure à un tank Pleyel)  Quant aux pédales, cela suit de façon caricaturale l'évolution historique (et très brève) du clavecin à la fin du 18ème finalement: ajout de genouillères, de jeux et de combinaisons (nasal, 16 pieds,etc) pour rivaliser au mieux avec le pianoforte naissant, jusqu'à un système très ingénieux d'étouffement ou d'amplification du son  avec un couvercle réglable comme un soufflet projetant plus ou moins le son, pour imiter artificiellement des nuances. Depuis quelques petites décennies seulement le clavecin se détache de la comparaison avec le piano. Poulenc n'aimait pas cet instrument lourdaud malgré son concerto et le grand Yves Nat dans ses carnets intimes le fustige.

Hors ligne

#16 13-06-2012 01:27:44

Freedom
Membre

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

Voici un bout de texte très intéressant. Source: Histoire du clavecin sur Wiki


"De façon logique, ce sont des facteurs de pianos qui se tournent vers la construction de clavecins. De même que leurs lointains prédécesseurs ont créé le piano-forte en montant une mécanique nouvelle dans une caisse de clavecin, ils recréent le clavecin moderne en installant des sautereaux dans une structure de piano."


Tout ça pour vous dire que le clavecin moderne n'est pas une erreur du passé, mais plutôt un chaînon dans l'histoire du développement de cet instrument.


O let me weep, for ever weep, My Eyes no more shall welcome Sleep; I'll hide me from the sight of Day, And sigh, and sigh my Soul away. She's gone, she's gone, her loss deplore; And I shall never see her more.
Henry Purcell 1659-1695

Hors ligne

#17 16-06-2012 17:32:11

Re : 7 pédales d'un clavecin moderne

heureusement que ce genre d instrument est aux oubliettes ......


"L'image que nous savons inexacte reste parfois plus forte que la vérité que nous n'ignorons pas."  Philippe Beaussant

"Quand on a des opinions courantes on les laisse courir"  J. Barbey d'Aurevilly

Hors ligne

Pied de page des forums