Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 Re : Le coin des élèves » S'entrainer au clavecin » 06-04-2017 16:54:10

Bonjour,

Je doute que vous trouviez un professeur (nombreux sur le forum...) qui vous recommande un instrument électronique. Sans faire la promotion de l'électronique, je me permets de partager mon expérience.
Je suis papa d'une élève de CHAM clavecin et, même à Versailles (et oui, les choses ont changé...) je sais que plusieurs élèves n'ont pas de corde pincée chez eux, ni même de piano, mais disposent de claviers électroniques. Personnellement, j'ai loué mon épinette à une élève clavecin de CHAM de Versailles qui rentrait au lycée. Je ne sais pas précisément quand elle avait commencé le clavecin, mais cela devait faire de longues années qu'elle jouait sur son clavier électronique.
Evidemment, c'est loin d'être idéal, c'est sûr, mais c'est bien plus abordable. De fait, si Océane pratique sur clavier électronique, ce sera loin d'être la seule dans son cas en France !!

#2 Re : Divers » Le clavicorde, excellent instrument d'étude » 22-09-2015 15:12:19

Je suis l'heureux propriétaire d'un clavicorde depuis ce printemps, et je suis entièrement d'accord avec ces propos. Le clavicorde oblige à être plus précis et surtout à avoir une intention pour (presque) chaque note. Et donc, malgré son petite volume sonore qui pourrait le rendre "peu intéressant", il est à la fois très exigeant et très formateur. C'est mon sentiment perso en tant qu'élève....
A ce point que je ne comprends pas pourquoi il n'est pas plus souvent "poussé" par les profs de clavecin comme instrument d'étude. On apprend bien dessus, il est peu encombrant, assez facilement transportable pour pas mal de modèles, on en trouve d'excellents à des prix "raisonnables" (quand on parle de "vrais instruments") et on peut en jouer en appartement sans réveiller les voisins.

#3 Re : Divers » Le clavicorde, excellent instrument d'étude » 14-08-2015 12:08:58

Merci Daniel L. Je pensais qu'il s'agissait du nom du mouvement "général de redécouverte" du répertoire de cette époque (j'espère ne froisser personne en utilisant ces circonvolutions !) et non de celui de la facture d'orgue....

#4 Re : Divers » Le clavicorde, excellent instrument d'étude » 10-08-2015 14:02:18

Un doute m'étreint : et après le "post-néo-baroque", ce sera quoi ? Le "néo-post-néo-baroque" c'est un peu long et répétitif, ça fait carrément sériel.

#5 Re : Instruments » Présentation et demande de renseignement sur épinette » 11-06-2015 10:15:03

Bonjour,

J'ai gardé une épinette Sperrhacke pendant 20 ans. C'est solide, fiable, demande relativement peu d'entretien. Mais c'est un instrument qui a ses limites, évidemment. A mon humble avis, le rapport qualité/prix est absolument imbattable, surtout pour débuter.
Depuis que j'ai un clavecin, elle continue à rendre de bons et loyaux services car je la loue à des élèves de la classe du conservatoire qui sont très contents d'avoir un "vrai" instrument à cordes pincées à leur disposition.
Par contre, j'ai fait changer les plectres d'origine en cuir par des plectres en delrin, ce qui a amélioré le son, et le toucher.

#6 Re : Le coin des élèves » Comment accorder le clavecin quand je accompagne une viole de gambe? » 26-02-2015 16:43:51

Oui, la simplicité a du bon parfois, et n'oublions le célèbre adage " les joueurs de viole passent la moitié du temps à accorder, et l'autre à jouer faux".
Avec de telles bases de départ, le tempérament devient relativement accessoire...

PS : je n'ai rien inventé, c'est une violiste qui m'a confié ce secret !!

#7 Re : Le coin des élèves » les agréments. » 26-01-2015 14:55:44

Un certain nombre d'agréments / d'ornement sont codifiés de façon à peu près standard (trille, mordant etc....) par les compositeurs / éditeurs de partitions. Dès que l'on sort des 3 ou 4 ornements classiques, il faut se référer à une table détaillée. Généralement chaque compositeur à la sienne, mais ça peut varier également avec les éditions.
Si on prend des éditions libres type ISMLP où la table n'est généralement pas indiquée, il faut alors se référer aux éditions originales, quand elle sont également sur ISMLP.

#8 Divers » Quelle corde pour une épinette Sperrhake » 17-10-2014 09:27:07

Pancrace
Réponses : 1

Bonjour,
Après plusieurs décennies de bon et loyaux services sans un problème technique, une corde de mon épinette Sperrhake (type aile d'oiseau tout ce qu'il y a de plus classique) vient de se casser.
Où trouver un plan de cordage ? Et quelles sont les cordes à utiliser ? Et où se les procurer ?
Je suppose que celles en stock pour ma copie Goujon ne sont pas vraiment utilisables...
Merci d'avance pour vos conseils et recommandations.

#9 Divers » Clavecin Donzelague à l'expo Rameau à Versailles » 22-09-2014 14:16:57

Pancrace
Réponses : 0

Pour info, à l'occasion d'une expo consacrée à Rameau dans la Galerie des Affaires Etrangères de la bibliothèque de Versailles, le clavecin Donzelague du musée de Lyon a fait le déplacement. Il y est jusqu'au 3 janvier 2015.

http://www.bibliotheques.versailles.fr/ … ...age.htm

#10 Re : Divers » Changement de corde » 18-09-2014 10:08:24

Bonjour!

J'ai assisté à un rafistolage de corde cassée sur mon clavecin. Il faut donc prendre un morceau de corde (plutôt de diamètre supérieure à celle "normale" pour éviter la casse) et faire deux bouclettes aux deux extrémités. On raccroche ce "morceau" à la pointe d'accroche et on ferme une bouclette à l'extrémité de la corde normale sur l'autre bouclette à extrémité du "morceau" (donc ça fait deux bouclettes accrochées l'une à l'autre). Et le tour est joué !
Le conseil que l'on m'a donné est que le "morceau" ne doit pas dépasser le chevalet pour ne pas empiéter sur la partie de la corde qui sonne entre le chevalet et le sillet, ce qui ne donne pas beaucoup de mou souvent. Mais si on a pas le choix...
Voila, je sais pas si j'ai été clair. Par contre, jamais vu de manipulation de trombone ! On peut peut-être mettre une suite de trombones pour faire la même chose?

#11 Re : Divers » Question iconoclaste : qu’est ce qui justifie un deuxième clavier ? » 14-01-2014 13:11:36

Réponse un peu "en vrac".
Très peu de pièces portent une indication qui laisse supposer l'utilisation de deux claviers, et elles sont plutôt tardives. La registration est très souvent laissée au "bon goût" de l'interprète. Quelques autres pièces peuvent être jouées 1 main sur chaque clavier.
1 clavecin 1 clavier a généralement 2 jeux, 1 clavecin 2 claviers généralement 3 jeux, ce qui donne un plus grand nombre de combinatoire, donc de couleurs possibles.
Si la mécanique est bonne, je ne pense pas qu'un 2 claviers pose plus de soucis. Attention à la transposition sauvage par contre.
Question accord, ça fait un jeu de + à accorder (+50%!). On peut toujours jouer le 8 pied seul sans accorder les deux autres, mais ça pose le problème "du 4 pied jamais accordé qui ne s'accorde plus"...
Un 2 clavier est plus lourd et moins facilement transportable.
Le clavier du haut, au toucher plus doux, permet de travailler de façon différente.

Pour une utilisation d'étude, l'intérêt du 2ieme clavier peut-être discutable à mon avis. J'avais prévu d'acheter un 1 clavier et l'arrivée (sympathique) d'une prime m'a décidé à commander un 2 clavier (tous les des deux français mi XVIIIe). A l'usage, l'intérêt n'est pas hyper flagrant, à part quand il part en concert (= quand il est joué par de "vrais" clavecinistes).
Question décision d'instrument, le type de facture me semble plus important dans le choix que le nbre de claviers d'ailleurs....

Par contre, ma petite fille, elle, n'arrête pas de "jouer" dans tous les sens du terme avec les jeux et les claviers. C'est elle qui utilise le plus des ressources de l'instrument. C'est aussi une question d'habitude. J'ai eu pdt de longues années une épinette....

#12 Re : Divers » basses chiffrées et réalisation » 06-01-2014 18:40:31

Sur les bc réalisées, oui je suis d'accord étant à peu près dans la même situation que JB. Elles sont souvent surchargées, lourdes, sans queue ni tête (dont difficile et même chia... à répéter "tout seul") dénotant pour certaines une certaine tendance psycho-névrotique de leurs auteurs (comment mettre le + de notes possible dans le minimum de place). Oui, je sais, ce n'est pas un jugement nuancé. Néanmoins, il en existe quand même des réalisations jouables...

Effectivement, la solution idéale serait d'avoir la réalisation pour se guider + le chiffrage et "supprimer" une bonne partie de la réalisation. C'est peut-être aussi possible en prenant la réalisation seule et en éliminant ce qui semble être des scories ?

#13 Re : Divers » Denisa Kershova et le clavecin…. » 02-12-2013 12:23:04

J'ai discuté il y a quelques temps avec elle au téléphone, non, elle n'est pas allergique au clavecin !!
Pour ce qui est de la notion de clavier à l'époque, on peut penser qu'elle était assez large (clavecin, orgue, clavicorde, premiers piano-forte... accordéon ??). Un certain nombre de ces concertos ont certainement été écrits à l'époque italienne de Bach et certainement pas pour clavecin dans leur version originale, d'où d'ailleurs les tentatives de "reconstruction" actuelles pour violon que l'on retrouve dans la discographie. De plus, certains ne nous sont arrivés que par des copies de ses fils ce qui peut jeter un "trouble" supplémentaire sur l'instrument soliste pour lequel ils étaient composés à l'origine...
J'attends leur retranscription pour sous-marins et hélicoptères... Un délice parait-il... Par contre, celle pour tondeuses à gazon et couteau électrique est à éviter...

#14 Re : Divers » CAFE ZIMMERMANN » 21-08-2013 10:36:50

C'est sur que la bombe est plus spectaculaire, mais vous avez raison de souligner que d'autres politiques moins bruyantes (et plus "libérales" dans certains sens du terme...) sont toute aussi destructrices pour le patrimoine...

#15 Re : Divers » CAFE ZIMMERMANN » 16-07-2013 13:19:34

Trenet et pas de Daft Punk ???
Tous les français ne roulent pas en bicyclette, le béret sur la tête, une baguette sous le bras et un camembert (coulant) dans le sac!!

Bon, c'était pour plaisanter....

#16 Re : Divers » Quelques clavecins bizarres » 01-07-2013 12:01:35

Dans ce cas, pourquoi ne pas directement utiliser un couvercle en fonte ?
Un peu lourd peut-etre, mais bien mieux pour les grillades.

Cependant, évitons de jouer ce type d'instrument alors que l'on prend un bain de pied par un temps orageux... configuration qui n'arrive pas tous les jours, me direz-vous, mais quand même, principe de précaution oblige...

#17 Re : Divers » CAFE ZIMMERMANN » 25-06-2013 11:14:21

A propos de la "Chronique... " il est intéressant de reprendre une partie de l'article Wikipedia sur Straub et Millet (que l'on oublie dans le couple assez souvent):

"Esthétique et politique

Tous les textes choisis par Straub/Huillet, à ce jour, ont toujours une portée politique. Le politique et le cinéma sont pour eux inséparables.
Tous les films de Jean Marie Straub et Danièle Huillet sont des « adaptations » de textes littéraires et d’œuvres musicales.
Les deux cinéastes se qualifient eux-mêmes d'« artisans » du cinéma, par opposition et/ou résistance à l’industrie cinématographique3.
Straub et Huillet ne travaillent qu’en prise de son direct, ils affectionnent les plans séquence et les plans fixes ainsi que les acteurs non professionnels.
Straub et Huillet ont développé un style cinématographique qui par certains aspects se rapproche de la théorie de la distanciation de Bertolt Brecht en ce qui concerne la représentation des acteurs. "

On retrouve un certain nombre de points dans la chronique. J'ai vu ce film avec enthousiasme alors que j'étais dans ma période d'idolâtrie de Leonhardt, alors que j'étais ado, donc il y a quelques (petites) années. Très clairement, et malgré cette idolâtrie, je n'ai pas vraiment adhéré à ce film qui m'avait paru déjà très "daté" dans son côté expérimental si j'ose m'exprimer ainsi.
Les plans fixes/séquences peuvent devenir vite ennuyeux, et le choix d'acteurs non professionnels très discutables dans la qualité du jeu... J'ai lu d'ailleurs une interview Leonhardt il y a quelques années qui disait qu'il préférait "oublier" cette expérience. J'avais compris ce sentiment !!
C'est donc film "engagé" (un genre qui a disparu au profit de la standardisation...) et ou les moyens et la façon importent souvent plus aux réalisateurs que le résultat.

Ya ceux qui adorent, et ceux qui aiment moins. Je suis clairement dans la seconde catégorie. Entre les principes cinématographiques de la "Chronique..." et ceux de la "Guerre des Etoiles", je pense qu'il existe un juste milieu...

#18 Re : Le coin des professeurs » enquête » 14-06-2013 15:14:21

Dans notre belle ville royale, ce service est assuré par le "roulage" de la mairie. Très efficace et très soigneux...

#19 Re : Divers » La rigueur de Richter » 14-06-2013 15:02:26

Que d'acharnement sur Richter avec le coup fatal de Richard E. et la Wermacht... ce qui n'est peut-être pas faux (dans l'esprit).
C'est avec Richter que j'ai découvert les Brandebourgeois et la musique baroque, alors, je lui pardonne beaucoup.
C'est vrai qu'a l'époque, on commençait à jouer sur des instruments anciens (sans chenille... et sans camouflage... pour reprendre l'image précédente), mais il y avait aussi Karajan qui jouait Bach et Vivaldi avec le Philarmonique de Berlin au Grand Echiquier...

#20 Re : Divers » CAFE ZIMMERMANN » 14-06-2013 14:57:42

Un joueur de synthé qui a enregistré pas mal de Bach, des oeuvres pour clavier mais aussi des transcriptions je crois... Enfin de ce que je m'en souviens.

#21 Re : Divers » La rigueur de Richter » 12-06-2013 11:24:00

Décidément, les marmottes aiment bien les comparaisons (peu flatteuses...) avec Finale...

#22 Re : Divers » CAFE ZIMMERMANN » 11-06-2013 10:59:12

Et la pochette du vinyle, habillé comme un petit marquis à la Louis XV façon "rondo veneziano" le casque à la main ??

#23 Re : Divers » Quelques clavecins bizarres » 03-06-2013 16:54:18

A prendre aussi en compte dans cette rupture le développement technologique : les anglais (et oui cette perfide Albion...) ont débuté la fabrication en chaîne de piano droit au tout début XIXe alors que la facture de clavecin est restée artisanale, avec tous les impacts économiques. Ce qui n'a pas beaucoup changé !
Cela revient à ce post récent pour chercher un piano-forte fin XVIII début XIX, et ayant commencé la démarche (mais ne l'ayant pas fini) j'a été surpris de découvrir le prix de ces piano anglais "d"époque" qui restent accessibles sans s'appeler Bernard Arnaud et sont à peine au cours de l'acajou d'époque (comparaison prix au kilo vs. un meuble ancien), alors que le moindre clavecin fin XVIIIe est inabordable pour le commun des mortels.
L'analyse marxiste de la révolution française l'a fait remonter aux mines d'argent du Mexique, c'est pareil pour l'histoire du clavecin!!

#24 Re : Le coin des élèves » S'entendre mieux ... » 30-05-2013 18:02:11

Mince, j'eus pu breveter au moins quelque chose dans ma vie "déflecteur matériel pour écouter mieux le clavecin sur lequel on joue", ça aurait eu de la gueule... Bon tans pis!
En fait, pour l'acoustique, on arrive à peu près à la description d'un salon d'apparat d'une demeure aristocratique du XVIIIe... curieuse coïncidence.

#25 Re : Le coin des élèves » S'entendre mieux ... » 27-05-2013 16:41:58

Le problème n'est pas évident, car à part "derrière" le couvercle, il existe peu d'endroit pire pour écouter son clavecin que celui d'où l'on joue. Avant le "déflecteur" physique (pas évident que ça marche surtout que ça pourrait fabriquer en plus des "modes" acoustiques désagréables), on peut aussi enlever ses partitions du pupitre, ou en mettre le minimum (une page au lieu du bouquin complet).

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB